- Le 23 et 24 mai s’est tenue la première édition du Morocco Sustainable Tourism Forum à Saïdia. - Ce forum répond à la stratégie de développement du secteur touristique baptisée Vision 2020 qui entend promouvoir un tourisme responsable et durable.

À l'heure où le secteur du tourisme souhaite prendre une nouvelle orientation afin de réduire son impact sur l'environnement, le Forum qui vient de se tenir à Saïdia s'inscrit dans la continuité de la Vision 2020 en proposant de débattre des véritables questions relatives au tourisme durable au Maroc. Comment le Maroc pourra-t-il mettre en place un concept de tourisme centré sur l'homme et l'environnement tout en espérant doubler la taille du secteur touristique d'ici 2020 ? Quels vont être les moyens mis en place pour soutenir les démarches de tourisme durable dans la région de l'Oriental ? Doit-on miser sur le tourisme rural et le présenter comme une alternative au tourisme de masse ? Les pratiques éco-touristiques seront-elles rentables ? Des questions fondamentales auxquelles le Morocco Sustainable Tourism Forum, organisé en collaboration avec la province de Berkane, l'Agence de l'Oriental, le conseil provincial de tourisme de Berkane et la Fédération nationale du tourisme, a tenté d'apporter des réponses.

Ateliers et conférences animées par des experts du tourisme, notamment en tourisme durable, se sont penchés durant deux jours sur cette nouvelle approche. Déterminée à réconcilier le site de Saïdia avec la nature, la Société de développement de Saidia a présenté son plan d'action de développement durable 2013 qui devrait s'achever à la fin de l'année. Ce plan prévoit, entre autres, l'augmentation des espaces verts et des espaces publics, la préservation de la plage via l'organisation d'opérations de nettoyage, l'obtention du label Pavillon bleu pour la marina ainsi que la réhabilitation des eaux usées. L'Agence de l'Oriental, également présente au Forum, a quant à elle présenté un plan d'action intégré pour agir sur les différents axes du tourisme. Selon Sanaa Moussalim, chargée de mission et de développement du tourisme à l'Agence de l'Oriental, «l'objectif est de proposer un tourisme rural, alternatif et complémentaire du tourisme balnéaire. Il existe d'ores et déjà des offres d'hébergement en milieu rural dans la région de l'Oriental ainsi que dans certaines provinces du sud du Maroc.

Le plan d'action de l'Agence de l'Oriental prévoit d'accompagner les projets existants.»

Il est plus que nécessaire de faire collaborer les principaux acteurs du secteur touristique afin de développer une stratégie rentable pour la région et ses habitants (emplois, services sociaux…) et qui soit respectueuse de l'environnement et du patrimoine. Pour Sanaa Moussalim, «le tourisme rural est complètement différent du tourisme de masse qui fonctionne sur le principe du all inclusive et qui profite davantage aux tour opérateurs et aux agences de voyages étrangères qu'à l'économie locale. Le tourisme rural est beaucoup plus proche de la population, il invite les touristes à consommer les produits locaux».

Toute la difficulté d'un plan de tourisme durable et responsable est de parvenir à préserver l'environnement sans pour autant faire baisser la croissance du secteur touristique. Sachant que le Maroc compte doubler les capacités d'hébergement et l'arrivée des touristes et tripler le nombre de voyages domestiques d'ici 2020, il lui faudra trouver les moyens nécessaires pour y parvenir tout en respectant les principes du tourisme durable et responsable. Selon Sanaa Moussalim, «cette première édition du Morocco Sustainable Tourism Forum était un succès de par la qualité du contenu scientifique et celle des intervenants».

Elle confirme l'envie des organisateurs d'en faire un rendez-vous annuel et précise à quel point «il est important que les hôtels, les agences de voyages et tous les professionnels du tourisme soient présents et s'engagent aux côtés de ceux qui veulent faire avancer les choses».




Vision 2020



La Vision 2020, présentée le 30 novembre 2010 devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI, est une stratégie qui vise à mettre en valeur chacune des régions du Maroc, à améliorer la qualité des infrastructures touristiques tout en s’inscrivant dans un processus de développement durable.

L’objectif principal de cette stratégie est de doubler la taille du secteur touristique et de positionner le Maroc parmi les 20 premières destinations touristiques mondiales d’ici 2020.

À travers une politique d’aménagement territorial, la Vision 2020 entend valoriser la diversité du paysage marocain, celle des richesses naturelles, des écosystèmes, des cultures et des diverses influences présentes au sein du Royaume.