Grand élan de mobilisation des autorités et de la société civile pour assurer les bases du développement dans la ville. Plusieurs projets socioéconomiques sont lancés dans ce sens.

Dans le cadre de mise en œuvre du programme de l’INDH (Initiative nationale pour le développement humain) à Khémisset, une cérémonie de signature de conventions de partenariat a eu lieu récemment en présence du gouverneur de la province, Hassan Fatih, en tant que président du comité provincial du développement humain. La signature a été conclue entre les autorités provinciales et des porteurs de projets, en présence notamment des présidents des communes, de représentants d’associations et de dirigeants de coopératives.

En vertu de ces conventions, les parties signataires s’engagent à dynamiser et à mobiliser les moyens matériels, logistiques et humains appropriés en créant des espaces adéquats et en mettant sur pied les infrastructures indispensables pour rehausser le niveau de vie des catégories sociales ciblées. Le montant global pour la réalisation de ces projets s’élève à 13,34 millions de DH. Le Comité provincial pour le développement humain a programmé 37 projets dans le cadre du programme transversal, moyennant un montant de 6,47 millions de DH.



Dans le cadre de la lutte contre la précarité, le Comité a par ailleurs programmé 4 projets et mobilisé à cet effet une enveloppe budgétaire de 4,1 millions de DH. À signaler que ce programme vise notamment à redynamiser le processus de réinsertion familiale et de réintégration socioéconomique des personnes ciblées ainsi qu’à améliorer la qualité des prestations offertes par les associations et les institutions publiques gérant les centres sociaux d’accueil, afin d’atteindre des standards garantissant les conditions de dignité humaine. Par ailleurs, et dans le cadre du programme urbain, il faut aussi souligner que le Comité provincial a programmé une dizaine de projets moyennant un investissement de 3,75 millions de DH, visant à lutter contre l’exclusion sociale.

Dans le même ordre d’idées, la province de Khémisset a vu la réalisation de 470 projets depuis le lancement, en 2005, de l’Initiative nationale pour le développement humain, pour un coût global de 140 millions de DH.

La contribution de l’INDH à ces projets a atteint 115,2 millions de DH, tandis que celle des partenaires est estimée à environ 24,8 millions de DH. Quelque 127 projets ont été réalisés au titre de la même période dans le cadre du programme urbain visant à lutter contre l’exclusion sociale, avec une enveloppe budgétaire de 36,5 millions de DH. Ces projets bénéficient à pas moins de 10.000 personnes.

Il faut signaler aussi, dans ce contexte, que le Comité provincial de développement humain avait programmé l’année dernière plusieurs projets, en l’occurrence un programme de lutte contre la marginalisation sociale en milieu urbain et un programme de lutte contre la pauvreté en milieu rural. Précisons enfin que le gouverneur de la province a tenu récemment plusieurs réunions au cours desquelles il a sensibilisé l’ensemble des acteurs provinciaux à la nécessité de faire réussir cette dynamique nationale conformément aux Hautes instructions de S.M. le Roi Mohammed VI et dans le respect de l’esprit des priorités tracées par le Souverain. Il s’agit, en effet, d’un combat permanent pour la dignité humaine et pour le développement social et sociétal.