La Faculté des sciences d'El Jadida, l'Association de plongée d'El Jadida (APJ) et la Fédération royale marocaine de plongée et activités subaquatiques ont dernièrement organisé le premier Workshop universitaire sur le thème «Plongée sous-marine : Un outil pour la recherche en biologie marine».

Ce workshop, auquel ont participé 75 jeunes chercheurs (mastorants, doctorants...), a proposé des enseignements théoriques et pratiques sur la plongée sous-marine avec un regard particulier sur ses différentes utilités pour la recherche scientifique dans le domaine de l’exploration de la vie subaquatique. Les intervenants ont ainsi abordé les notions fondamentales sur l’océanographie physique et biologique, la plongée sous-marine entre sport, loisir et professionnalisme, les lois physiques et les grandes contraintes à la découverte du monde subaquatique, la plongée sous-marine comme outil de recherche scientifique et de protection du milieu marin.

Des ateliers thématiques pratiques ont permis aux participants de toucher de près au matériel et aux équipements de plongée sous-marine avec des explications détaillées sur leurs utilité et utilisation. La deuxième journée était consacrée aux baptêmes de plongée au profit des participants.

Les étudiants chercheurs ont pu battre leurs premières palmes sous l'eau, équipés de scaphandres et mettant leurs acquis théoriques à l’épreuve sous l’œil attentif des formateurs de l'APJ, qui les initiaient à la découverte du grand bleu. D’après les organisateurs, ce workshop est le premier au Maroc à proposer un programme intégré reliant l’apprentissage de la plongée sous-marine à la diversité des applications pour la recherche scientifique sur les milieux subaquatiques.

En plus de la formation théorique et technique en plongée sous-marine indispensable pour l’exploration de plaisance ou scientifique, il permettra aux futurs plongeurs de devenir acteurs professionnels opérant dans les domaines de la protection des écosystèmes aquatiques (marins, lacustres, artificiels), dans les études archéologiques, la manipulation des épaves ainsi que dans divers secteurs de génie civil opérant dans divers types d’hydro-systèmes. On conçoit donc que la maitrise de l’activité de plongée pourrait correspondre à une source de revenu importante, fournir des emplois et diversifier l’offre touristique dans plusieurs sites marins ou lacustres au Maroc.