Casablanca vit actuellement au rythme des festivités de la troisième édition du «Printemps de Sidi Belyout», un festival annuel organisé par l'arrondissement Sidi Belyout. Ce Festival qui anime la scène artistique à Casablanca depuis quatre ans revient pour cinquième édition, avec pour thème «L'ancienne médina, civilisation, patrimoine et cohabitation des arts et des cultures». Les festivités qui ont débuté mardi 29 avril, durent six jours, pendant lesquels la population de Sidi Belyout va profiter de théâtre, chants, musique et débats. Les citoyens seront donc invités à une série de spectacles artistiques et de manifestations culturelles. Parmi les moments forts de cette manifestation, la soirée musicale inaugurale, qui a lieu mardi soir, à l'École supérieure des beaux-arts, et qui a vu la participation de la chanteuse Rachida Talal, le jeune lauréat de XFactor Mohamed Rifi, aux côtés de Abidat Erma et d'un groupe de Issawa.Les amateurs des arts plastiques ont pu apprécier, le deuxième jour du festival, trois expositions dédiées aux arts plastiques, l'artisanat et à l'art de la photo.

Une table ronde autour du thème «Mémoire de l'ancienne médina» sera au programme de la troisième journée, suivie de la représentation d'une pièce de théâtre, puis d'une soirée musicale andalouse ainsi que des hommages à Mohammed Batouli et Mustapha Belqaid. Le programme se poursuivra pour la quatrième journée par un concours culturel au profit des élèves des écoles primaires et des collèges.Lors de la cinquième journée, les organisateurs ont prévu un atelier de formation avec les associations locales sur le thème : «La créativité dans l'action associative», ainsi qu'une soirée dédiée à la musique populaire. La journée du dimanche sera, elle, dédiée aux enfants. Plusieurs activités de divertissement leur seront consacrées, notamment deux kermesses De vibrants hommages seront aussi rendus à de véritables monuments de la scène artistique et culturelle nationale. Et ce à l'initiative de Kamal Dissaoui, président de l'arrondissement de Sidi Belyout, qui a toujours été conscient de la nécessité de rendre de tels hommages à nos artistes authentiques.Cette cinquième édition du «Printemps de Sidi Belyout», qui poursuivra ses activités jusqu'au 4 mai, promet une programmation riche et variée. Des spectacles musicaux, des représentations théâtrales, des rencontres-débats, des expositions et des peintures murales ainsi que des compétitions sportives seront au rendez-vous.À travers la succession des éditions, le festival «Printemps de Sidi Belyout» a atteint son objectif, à savoir créer une dynamique et une animation culturelle et artistique à Sidi Belyout et au niveau de toute la ville de Casablanca. Ce Festival ambitionne, par ailleurs, d'être un carrefour de rencontres et d'échanges entre les différentes composantes culturelles et artistiques du pays. Des éditions pour tous les goutsLe projet du festival printanier de Sidi Belyout a vu le jour après la réussite du Festival «Ramadanyate», organisé chaque mois de Ramadan dans le même arrondissement, qui a reçu un accueil favorable auprès de la population casablancaise, du fait de la qualité et de la richesse de sa programmation. L'idée d'un printemps culturel à Sidi Belyout est née également d'un constat de la diversité culturelle de la ville blanche. Ainsi le Festival a pour ambition de divulguer et mettre en valeur cette spécificité casablancaise. Durant les éditions précédentes, les organisateurs ont choisi de mettre l'accent sur les différentes cultures, sahraouie, populaire, amazighe ou encore andalouse. Tout au long de ces «souffles culturels», les Casablancais et les visiteurs ont eu droit à des spectacles et des activités inspirées de ces pratiques culturelles.