Le groupe Amicale marocaine des handicapés lance des formations sur le concept d'accessibilité universelle au Maroc. Une première étape dans le cadre d'un projet pilote que compte lancer le groupe au niveau de la commune de Sidi Belyout à Casablanca.

L'Amicale marocaine des handicapés (AMH), active dans l’inclusion des personnes en situation de vulnérabilité et de handicap au Maroc, a organisé les premières sessions de formation sur l’accessibilité universelle. Adressées à un public divers, les formations ont mobilisé plus de 150 acteurs, urbanistes, architectes, leaders d'ONG et étudiants urbanistes. «Au Maroc l’espace public reste largement inaccessible aux personnes en situation de handicap et devient ainsi, non pas un lieu d’échange et de partage, mais un obstacle culturel, social et économique, qui déclenche l’isolement social et les pratiques discriminatoires. Le concept d’accessibilité universelle et les normes doivent être partagés», souligne l'AMH dans un communiqué. Animées par un expert international de l’accessibilité et le groupe AMH, ces formations constituent la première étape du projet «Casablanca, accès à tout pour tous», étalé sur 18 mois et financé par MEPI, l’initiative américaine de partenariat avec le Moyen-Orient (Middle East Partnership Initiative).

Ce premier projet pilote sera implémenté à Casablanca et vise à transformer la mégapole marocaine, qui reste encore inaccessible à ses habitants à mobilité réduite. «Ceci constitue une initiative ambitieuse qui a mobilisé les acteurs de la ville, tout comme les institutions académiques, notamment l’Institut national d’aménagement et d’urbanisme de Rabat, et la société civile», déclare Amina Slaoui, présidente du groupe AMH. Les trois sessions de formation ont ainsi impliqué une équipe d’urbanistes et architectes de Casablanca, les ONG et les étudiants de l’INAU Rabat. Des modules théoriques et des mises en situation se sont succédé pour mettre à niveau et sensibiliser les acteurs au sujet de l’accessibilité universelle.

«Face à l’enthousiasme des professionnels, des étudiants et de la société civile, le groupe AMH va mobiliser ces acteurs lors d’un diagnostic d’accessibilité sur la ville de Casablanca et lors de la réalisation d’un plan pilote de mise en accessibilité», poursuit l'AMH. Le projet pilote vise en effet à relever le niveau d’information des publics concernés et à conduire un plaidoyer constructif autour des pistes d’amélioration de l’accessibilité pour les personnes en situation de handicap. «À partir de l’espace urbain, lieu d’action prioritaire pour le groupe AMH, l’accessibilité sera sujet et objet d’un projet visant à améliorer, à long terme, la situation des personnes en situation de handicap, dans leur ville», souligne l'AMH.