La ville de Khouribga a été le théâtre d’une action sociale non des moindres. Une première en son genre au niveau de la province. En effet, à proximité du quartier administratif qui abrite l’hôpital provincial, Abdellatif Chadali, gouverneur de la province, a donné le coup d’envoi des travaux de construction et d’équipement d’un centre d’accueil pour enfants abandonnés. Selon le calendrier des travaux, le centre devrait être fin prêt dans 6 mois. Financé par l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) pour un coût de plus de 1 MDH, cet établissement couvre une superficie de 700 m², dont 400 m² couverts. Le projet, qui est lié au programme de lutte contre la précarité, prendra ainsi en charge une partie des enfants abandonnés de la province. Il sera doté de 32 lits, d’une salle de soins, d’un espace de recréation, d’un espace pour visiteurs, d’un parc de jeux, d’un bloc d’assistance sociale, d’une administration, d’une cuisine et d’un ensemble sanitaire. Le projet est, par ailleurs, porté par la délégation du ministère de la Santé qui a offert le foncier et qui assurera l’encadrement médical, ainsi que celle de l’Entraide nationale qui prendra en charge le volet administratif, alors que l’Association «Innocence» aura en charge la gestion du centre.