L'inauguration et le lancement, à Khouribga, de deux projets de santé d'un coût global de plus de 19 MDH visant rapprocher les prestations médicales aux citoyens et à consolider la qualité de l'offre sanitaire afin.

Le ministre de la Santé, Houcine El Ouardi, a procédé, samedi, à l'inauguration d'une maison d'accouchement à la commune rurale Chakrane (municipalité de Bejaâd) et a donné le coup d'envoi des travaux de construction de l'hôpital «Annahar» relevant de l'hôpital provincial Hassan II à Khouribga, pour un investissement global de plus de 19 millions de dirhams (MDH).

Ces deux projets s'inscrivent dans le cadre de la politique de proximité visant à réduire la mortalité maternelle et infantile, rapprocher les prestations médicales aux citoyens et à consolider la qualité de l'offre sanitaire afin de répondre aux attentes et aux aspirations de la population locale.

La maison d'accouchement, réalisée sur une superficie de 160 m2 pour un montant de plus de 1 MDH, grâce à un financement du ministère de la Santé, contribuera à améliorer et à consolider l'offre sanitaire à Bejaâd et à faciliter l'accès de la population rurale aux soins sanitaires de base, notamment les femmes enceintes qui souffrent pour se rendre aux centres de santé de la province.

Elle permettra également d'atténuer l'encombrement dans les hôpitaux de la province, de créer les conditions favorables à l'accouchement et de fournir de bonnes prestations médicales.

Cet établissement de santé qui bénéficiera à quelque 1.288 familles, comprend deux salles d'accouchement, de salles de suivi d'accouchement, d'attente, et d'approvisionnement et de salles d'examen, d'hospitalisation, de stérilisation, d'accueil et de gardiennage, outre des infrastructures de santé et une pharmacie.

Houcine El Ouardi, qui était accompagné d'une délégation composée notamment, du gouverneur de la province de Khouribga, Abdellatif Cheddali et des présidents du conseil scientifique local et des conseils provincial et municipal, a également donné, à cette occasion, le coup d'envoi des travaux de construction de l'hôpital «Annahar» pour un coût de 18 MDH.

Ce projet vise à répondre aux besoins de la population locale, à moderniser les équipements médicaux, à consolider l'offre de santé et à améliorer la qualité des prestations sanitaires et les conditions de travail des professionnels.

L'hôpital qui sera construit sur une superficie totale de 5.000 m2 dont 1.204 m2 couverts et qui bénéficiera à environ 517.000 personnes est composé du service de santé «Annahar» et du service de l'examen médical.

Le ministre a visité, par la même occasion, le centre urbain de santé Moulay Youssef à Khouribga, après sa réhabilitation et son aménagement, pour prendre connaissance des services de santé de base offerts à la population de la ville.

Houcine El Ouardi a, par ailleurs, tenu une rencontre de communication avec les élus locaux et les représentants de la société civile pour examiner la situation du secteur de la santé et discuter des questions liées au système médical au niveau de la province et à ses lacunes qui concernent essentiellement le niveau des infrastructures, les équipements sanitaires, ainsi que les ressources humaines.

Cette rencontre a été, également à l'occasion, de présenter les propositions des élus, des acteurs locaux et des différents intervenants à même de promouvoir ce secteur vital et de parvenir à des solutions aux problèmes posés.