Le Ciné Club Imouzzer Kandar organise, du 13 au 16 novembre 2014,  au Complexe culturel de la ville,  la 11ème édition du Festival de cinéma des peuples, sous le thème : «Le cinéma pour instaurer la culture de l’image». A cette occasion, les initiateurs du festival ont choisi une fois encore de célébrer  le septième art, d’accueillir et d’honorer les cinéastes et acteurs pour leurs œuvres si qualitatives et à dimension jubilatoire. « Malgré les moyens matériels modestes dont nous disposons et les salles de cinéma qui font cruellement défaut à la ville, nous nous acharnons à ancrer le festival dans le paysage cinématographique marocain, et ce parce qu’on croit fort en le capital humain », indique le président du ciné club El Mostafa  Akharzouz.   Seront en lice 22 films du Maroc, mais aussi de la France, d’Algérie, du Canada, de la Tunisie, du Chili, du Togo, et de l’Albanie. Quant au jury, il sera constitué d’une pléiade de chercheurs et d’experts dans le domaine de la cinématographie. Il sera présidé par la productrice  et réalisatrice de courts métrages, la Canadienne Emilie Moreault, également membre du jury du Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA/ 2011).  Pour le bonheur du public et des cinéphiles, les initiateurs programmeront au cours de cette édition la projection gratuite  de cinq longs métrages des réalisateurs marocains Ahmed Babdou, Moumen Smihi, Mohamed M’zzian et Mohamed Amin Ben Amraoui, et  tunisien Moumen Smihi. Une journée d’étude sur la thématique : «Le philosophisme du cinéma et la philosophie », sera organisé samedi 15 novembre et sera animée par d’éminents chercheurs et experts confirmés en la matière tels que : Mohamed Chouika,  Said Chamlal, My Driss Jâidi, Hamid Ettbatou, Fouad Kchachi et Fadil Abdelletif, en plus de l’Algérien Ilias Boukhemoucha  De plus, le Festival rendra un vibrant hommage à feu Brahim Ait Hou, décédé  en octobre 2013, à l’âge de 51 ans, en reconnaissance de son parcours littéraire et son talent de critique. Cinq prix seront, par ailleurs, décernés lors de cet événement: le Grand prix du Festival de cinéma des peuples, le Prix spécial du jury, le prix de la meilleure image, le prix de la meilleure mise en valeur de la culture d’un peuple et enfin le prix du public. En outre, le Ciné club Imouzzer organisera, du 7 au 12 du même mois, en marge de cette manifestation, et en partenariat avec le Festival Off-Courts Trouville, une semaine de formation et création de courts métrages au profit de jeunes réalisateurs marocains. A cet effet, le Festival Off-Courts Trouville  mobilisera, au siège de l'espace des associations Imouzzer Kandar (EASIK), une équipe de réalisateurs et techniciens  pour la mise en place d'un laboratoire de création de films courts. De nombreux  artistes marocains de renom, entre autres, Farid Regragui et Majida Benkirane, participeront  à cette formation pour  partager leurs expériences avec les néophytes du domaine. Les bénéficiaires  assisteront à différents ateliers de formation  dans les domaines de l'écriture du scénario, le tournage  et le montage.