Réuni en session extraordinaire, le Conseil préfectoral de Fès a adopté plusieurs projets portant, entre autres, sur la lutte contre l'habitat insalubre et contre la criminalité.

Le Conseil préfectoral de Fès, réuni en session extraordinaire, a adopté plusieurs conventions de partenariat portant sur la lutte contre l’habitat précaire, l’amélioration du paysage urbain, l’équipement de la sûreté régionale pour la lutte contre la criminalité, ainsi que sur la reprogrammation de l’excédent budgétaire au titre de l’exercice 2015. Ainsi, la première convention de partenariat porte sur le financement du programme complémentaire du projet prioritaire visant le relogement de 1.200 ménages, dont les logements menacent ruine, dans les quartiers sous-équipés de Jnanates, Zone Nord, Sahab El Ward et Aouinat Al Houjjaj. Ce programme complémentaire, dont le montant global est de 48 millions de DH et dont le financement sera assuré par le ministère de l’Habitat et la politique de la ville, par le biais du «Fonds de solidarité pour l’habitat et l’intégration urbaine», concerne les ménages démunis qui ont évacué en urgence leurs logements précaires avec l’intention d’acquérir des logements économiques à bas prix (140.000 DH) dans la zone d’Al-Gaada. Selon le président du Conseil préfectoral, Houcine El Abbadi, ce montant global de 48 millions de DH, étalé sur trois ans (2015-2017), permettra à chaque famille sinistrée de bénéficier d’un soutien financier de 40.000 DH en guise d’aide pour l’acquisition d’un logement économique à coût modéré. Une commission pour la conduite de l’opération de relogement des familles sera constituée.

Elle sera placée sous la présidence du wali de la région de Fès-Meknès et gouverneur de la préfecture de Fès, avec l’adhésion des représentants des autorités locales et de la Direction régionale de l’habitat de Fès-Boulemane. Dans le même sens, l’assemblée préfectorale a approuvé le transfert d’un crédit de 3 millions de DH pour activer l'octroi «d'aides frontales» aux ménages sinistrés, dont les logements vétustes se sont effondrés dernièrement au quartier de Aïn Nokbi à la suite des intempéries. D’autre part, le conseil a adopté une convention de partenariat avec la préfecture de la sûreté régionale de Fès, en vertu de laquelle une subvention de 1 million de DH lui sera accordée pour l’acquisition de moyens de transport, de matériel informatique et de caméras de surveillance et de contrôle du trafic routier et de la circulation.

Avec la contribution de la commune urbaine de Fès (6 millions de DH) et du Conseil de la région de Fès-Meknès (8 millions de DH), la sûreté régionale bénéficiera ainsi de 15 millions de DH pour le renforcement de ses moyens de lutte contre la criminalité, selon le président de l'assemblée préfectorale. Enfin, pour améliorer l’espace urbain et environnemental et la beauté de la ville et des communes relevant de la préfecture de Fès, une convention de partenariat signée avec la délégation de la Promotion nationale de Fès permet désormais au Conseil préfectoral d’apporter à cette dernière une assistance logistique et financière. Ainsi, des véhicules utilitaires et une dotation mensuelle de carburant de 15.000 DH seront affectés à ladite délégation pour, notamment, la taille des arbres de ligne, le désherbage, le curage des oueds et les travaux d’embellissement. L’assemblée préfectorale a, par ailleurs, adopté la programmation de l’excèdent budgétaire au titre de l’exercice 2015, d’un montant de près de 2,6 millions de DH, pour la réfection et l’entretien du siège du Conseil préfectoral et son équipement en matériel informatique et bureautique, l’entretien du fameux square de «Jnane Sbil» et la réalisation d’études pour le développement local.