Plusieurs chantiers de développement sont mis en route dans la commune rurale d’Oulmès pour assurer l’amélioration des conditions de vie de ses habitants.

Située à 80 km de khémisset, la commune rurale d’Oulmès possède d’énormes potentialités naturelles, mais l’insuffisance de ses infrastructures de base freine son développement.

Les recettes de la commune frôlent annuellement les 40 millions de dirhams. Parmi elles figurent, en bonne place la participation annuelle des eaux minérales dites d’Oulmès (environ 35 millions de Dirhams), les produits de l’exploitation forestière (près de 1 million de DH) et l’exploitation du patrimoine de la commune (près d’un million de DH). En somme, des ressources énormes pour une petite commune rurale qui devrait mettre en valeur cette richesse. Or, il n’en est rien. Même si la commune d’Oulmès est comptée parmi les plus riches de la province, elle reste toujours marginalisée.

Le renforcement des infrastructures de base figure parmi les priorités du conseil communal. L’objectif selon le président du conseil, Mohammed Chrourou, est de désenclaver la commune et d’améliorer les conditions de vie de la population. «Le renforcement des infrastructures encourage la création de projets économiques susceptibles de promouvoir l’emploi et partant lutter contre le chômage et le phénomène de l’exode vers les villes», explique-t-il. «Le plan de mise à niveau porte notamment sur le renforcement de l’électrification des quartiers, l’assainissement et l’adduction en eau potable, la création des projets sportifs, le développement du tourisme de montagne, la construction des routes, l’amélioration de l’habitat et la promotion de l’agriculture.

En fait, nous voulons restructurer les douars notamment ceux qui sont mal lotis», ajoute-t-il.

Les efforts consentis par le conseil communal s’inscrivent dans le cadre d’une stratégie visant à relancer le développement de la commune d’Oulmès.

Ainsi, un budget important a été débloqué pour la remise à niveau de la commune. Il faut signaler, par ailleurs, que le conseil communal d’Oulmés a signé trois conventions avec l’Agence urbaine de Khémisset. Ces conventions visent notamment à assurer l’équilibre entre le développement urbain et la préservation des espaces naturels et veiller à la promotion de la qualité architecturale, urbanistique et paysagère du centre.

Les projets en chiffres



Le conseil communal d’Oulmès a débloqué un montant de 9,5 millions de DH pour l’électrification de 5 quartiers. Pour ce qui est de la création d’un complexe socio-sportif, il a fallu un investissement de 2,7 millions de DH. L’enveloppe budgétaire pour la construction d’un terrain d’athlétisme est de 9 millions de DH.

Pour l’assainissement liquide l’investissement alloué s’élève à 15 millions de DH pour la mise à niveau du centre de la ville (l’éclairage, les routes, transferts du souk, etc.) presque 40 millions de DH ont été programmés pour la réalisation de ces projets. Ainsi une somme de 1 200 millions de DH a été réservée à l’aménagement du local de la commune. Côté électrification, le conseil a alloué 22 millions de DH, et 5 millions de DH pour l’approvisionnement en eau potable. Un montant de 7 millions de DH a été débloqué pour creuser des puits et concernant l’aménagement des pistes rurales, le conseil communal a programmé un budget de 60 millions de DH. En outre, le projet de la zone touristique de 30 ha, s’est vu attribuer, quant à lui, une enveloppe budgétaire de 70 millions de DH.



Repères



-* Localité à vocation agricole.

-* La population se chiffre à 19 014 (2004) habitants.

-* L’élevage et l’agriculture constituent l’épine dorsale de son économie.

-* Elle s’étend sur une superficie de 540 km², et se situe à une altitude de 1 220 km.