«Au Maroc, les zones de montagnes s’étendent sur 19 millions d’hectares, soit 28% du territoire national. La forêt, avec 3,6 millions hectares, y occupe une place importante sur le plan environnemental, socioéconomique et culturel.

Elle contribue à plus de 70% de la production forestière nationale et offre les principales opportunités d’emploi pour les populations rurales». Ce rappel de la FAO souligne la singularité socioéconomique des massifs montagneux.

Les zones de montagne au Maroc occupent une place de choix dans le tissu économique et social du Maroc, indiquent les organisateurs de ce séminaire et soulignent qu'elles se distinguent notamment par leurs apports prépondérants en matière de conservation des ressources génétiques et de maintien de l'équilibre hydrique global du pays. Lors de la dernière décennie, selon les statistiques fournies par l’agence onusienne chargée de l’agriculture et de l’alimentation, la montagne détient 35% de la superficie agricole utile (SAU) nationale, soit 3,2 millions d’hectares occupés essentiellement par les céréales (62%) et l’arboriculture (14%).

Pour les céréales, les principales cultures sont l’orge et le blé dur. Quant à l’arboriculture, elle est dominée particulièrement par l’olivier et l’amandier.

L’élevage en zone de montagne est du type extensif à base de petits ruminants (ovins et caprins) dépendant étroitement des ressources sylvo-pastorales. L'effectif du cheptel est évalué à 15,7 millions de têtes.

Formation, préservation et contraintes techniques

Le colloque, initié en partenariat avec la Chambre d'agriculture de Fès-Boulemane, porte sur plusieurs axes, dont «la formation des agriculteurs dans le domaine des rosacées», «l'aménagement des bassins versants : un impératif pour le développement durable des zones de montagnes», «l'agriculture familiale», «les contraintes techniques, institutionnelles et sociales du développement des montages», «les biens communs et le développement de la montagne» et «la préservation et valorisation du patrimoine culturel naturel et le développement durable des zones de montagne : cas du Parc national d'Abruzzo et les communes de Scontrone (Italie)».

L'événement est organisé en marge de la deuxième édition du festival international «Montagne'Arts», prévue du 10 au 13 septembre, un rendez-vous culturel annuel qui tend à préserver et développer les montagnes, consolider l'attractivité touristique de la région et perpétuer les traditions culturelles locales.