Rarement les apprenants, lors de leurs cursus primaire et secondaire, sont au fait de la gestion de l’argent dans nos institutions financières, donc du fonctionnement et du rôle de celles-ci dans l’économie nationale. Autant dire tout un domaine ésotérique pour eux. Au mieux, la notion la plus répandue de la banque est que celle-ci incarne dans leur vision la richesse pécuniaire et ceux qui y vont … Ce sont les riches qui brassent des liasses d’argent … Des clichés auxquels le manque d’information correcte donne toute latitude à la propagation d’une telle perception erronée parmi les élèves. Et c’est pour pallier ce manque de connaissance et inculquer aux apprenants les notions rudimentaires de la finance que la délégation du MEN de Tiznit, à l’instar d’ailleurs de toutes les écoles du Royaume, a célébré la « Journée financière » de l’élève le 16 mars courant. Journée instituée pour la première fois par le ministère de l’Education en partenariat avec Banque Al Maghreb et en collaboration, entre autres, avec le ministère de l’Economie et des Finances.

Ainsi, durant une semaine, du 16 au 22 mars, tous les établissements scolaires de la province ont planché sur l’organisation d’une vaste campagne de sensibilisation et d’information des élèves à ce sujet. Des visites ont été effectuées au profit de groupes des apprenants aux banques de leurs villes pour bénéficier d’explications des responsables quant aux rôles de ces institutions au niveau des opérations de placement et de dépôts d’argent effectués et de services relatifs à sa protection en toute sécurité; et surtout, la fonction de la transformation des dépôts en crédits dans le but de l’efficience de l’économie en jouant l’intermédiaire entre les agents économiques disposant d’un surplus de liquidité et ceux qui en souffrent.

Les élèves se sont enquis ainsi du rôle capital des banques dans la création des investissements générateurs de richesses par la mobilisation des finances nécessaires à la réalisation des projets.

De nombreux collégiens dans les différentes régions de Tiznit et Tafraout ont déjà effectué plusieurs sorties vers les établissements bancaires de proximité et ont pu être fixés sur les démarches administratives et la nature de formulaires afférents aux opérations et services proposés habituellement par les banques. Aux lycées qualifiants Al Massira, Soulayman Arrasmouki et Hassan II de Tiznit, des cadres bancaires de la ville ont fait plusieurs exposés devant près de 120 élèves sur la fabrication de la monnaie et les dispositifs de surveillance et de contrôle.