Le Moghreb de Tétouan s'envolera aujourd'hui pour le Caire en vue de son prochain match contre la formation de Smouha prévu dimanche prochain à Alexandrie et ce, pour le compte de la première journée de la phase de poules (GP : A) de la Ligue africaine des clubs champions.

Une fois dans la capitale égyptienne, le MAT devra effectuer deux séances d'entraînements avant de regagner vendredi la ville d'Alexandrie pour peaufiner les dernières retouches avant cette rencontre qui se jouera à huis clos. Une donne qui ne devrait pas faire les bonnes affaires de la formation égyptienne ni avantager outre mesure les champions du Maroc.

Avant le voyage pour l'Egypte, le MAT s'est préparé comme il se doit à cette confrontation. Apparemment, Smouha ne serait pas une équation inconnue pour le coach tétouanais, l'Espagnol Sergio Lobera qui a visionné des casettes afin de se faire une idée sur cet adversaire qui, certes, n'a pas le standing d'Al Ahly ou du Zamalek, mais qui aspire à se faire un nom sur la scène continentale à l'instar du MAT.

D'ailleurs, Sergio Lobera s'est montré prudent dans ses déclarations, avisant ses poulains qu'il faudrait absolument bien négocier ce match inaugural, puisqu'un résultat positif permettra au club d'envisager la suite du parcours dans de bonnes dispositions. A propos de cette campagne africaine, s'il y a un hic à relever, il concerne les départs du MAT de quelques joueurs clé, dont le plus en vue est celui de Mohcine Iajour, le buteur du tournoi transféré au club de Qatar. Il y a aussi les cas de Fouzi Abdelghani et Rafik Abdessamad qui porteront la saison prochaine les couleurs du club voisin de l'Ittihad de Tanger qui a retrouvé l'Elite 1.

Des éléments clés partis donc tenter leur chance ailleurs mais cela ne voudra pas dire que le MAT se présentera démuni pour cette phase de poules. Le club compte, bien entendu, dans son effectif d'autres joueurs aussi talentueux que chevronnés, dont pas moins de quatre internationaux, qui entretiennent l'espoir légitime d'aller le plus loin possible dans cette C1 continentale. Un objectif qui se veut primordial surtout que le MAT est désormais l'unique représentant du football national en compétitions africaines après les éliminations du Raja, du FUS et de la RSB de la Coupe de la Confédération, sachant que les Verts avaient entamé la compétition en Ligue des champions avant d'être reversés en C2. Pour décrocher le sésame de la phase des groupes, le MAT est parvenu à compter dans son tableau de chasse continental les Maliens du club Olympique de Bamako, les Nigérians de Kano Pillars et les Egyptiens du National du Caire. De sacrées écuries du football africain, ce qui devrait nécessairement booster le moral des partenaires d'Abdelaâdim Khadrouf pour poursuivre l'aventure. A commencer par Smouha avant d'accueillir deux fois de suite les Congolais du TP Mazembe et les Soudanais d'El Hilal respectivement les 12 et 26 juillet. Le MAT débutera l'étape du retour par un déplacement à Khartoum pour donner la réplique à ce même El Hilal (9 août), recevra par la suite l'équipe de Smouha (23 août) avant la virée du côté de Lubumbashi où il sera attendu de pied ferme par le TP Mazembe, le 11 septembre.

Seuls les deux premiers du groupe se qualifieront pour les demi-finales qui se joueront en aller (29 septembre) et retour (2 octobre), tout comme d'ailleurs la finale (aller : 30 octobre, retour : 6 novembre).

A rappeler que le groupe B renferme trois protagonistes algériens, à savoir le Mouloudia d'El Eulma, l'Entente de Sétif, tenante du titre, l'USMA, en plus des Soudanais d'El Merreikh.