Dans le cadre de l'opération de mise à niveau de la ville de Meknès, des travaux d'envergure touchant différents aspects sont en cours dans les quatre coins de la cité.

La cité ismaïlienne revêt désormais l’aspect d’un chantier à ciel ouvert. Des travaux sont engagés çà et là. Lesdits travaux, sans pareils depuis bien longtemps, ont été décidés suite au constat sans appel des autorités. Au regard de l’état dans lequel se trouve la ville, huit commissions ont été constituées impliquant tous les services concernés. Les agents d'autorités et les services de la commune urbaine se sont mobilisés pour encadrer les opérations de mise à niveau visant à redorer le blason de la cité ismaïlienne et lui faire retrouver son prestige d'antan.

C'est ainsi que l'élagage des palmiers par opération de décorticage, le remplacement des palmiers morts, la suppression des lignes aériennes des fils téléphoniques, le ravalement des façades, l’élimination des nids de poule et autres crevasses sur la voie publique sont au menu des travaux engagés. Les espaces verts ne sont pas en reste et un intérêt tout particulier est accordé aux parcs et jardins implantés dans les quatre coins de la ville, mais dont l'état laisse quelque peu à désirer.

Dans ce contexte, le wali Mohamed Kadiri a présidé, la semaine dernière au Complexe culturel et administratif des habous, une réunion élargie. Celle-ci s’inscrit dans le cadre de la préparation d'une stratégie de développement intégré qui englobe les programmes sectoriels et locaux et la conjugaison des efforts pour le développement du Grand Meknès.

Au cours de cette rencontre, un tableau des maux dont souffre la capitale ismaïlienne a été brossé, de même que les remèdes à même de faire du Grand Meknès une cité de rêve sur tous les plans. Il a été remarqué qu'en l'absence d'une vision de développement claire et partagée entre les différents acteurs locaux, le territoire du Grand Meknès s'est trouvé confronté à plusieurs défis, alors que ses atouts et ses potentialités sont sans limites. En conséquence, Meknès perdait de son attractivité et de sa capacité à créer de la richesse et de l'emploi. Ainsi, le Plan de développement du Grand Meknès s'étale sur la période 2015-2020. Il englobe des actions à caractère prioritaire à réaliser durant l'année en cours, ainsi qu’un plan d'action à moyen terme (2016-2020), et ce, avec l'élaboration d'une stratégie de développement intégré dans un cadre de concertation et de participation de tous les acteurs concernés. Pour ce faire, un groupe de réflexion chargé de débattre du sujet et faire des propositions pour enrichir ce Plan de développement a été constitué.

Des commissions thématiques regroupant les représentants des services extérieurs ont été constituées pour assurer l'examen des propositions des édiles et des acteurs de la société civile. Parallèlement, la salle du Complexe administratif et culturel des affaires islamiques a abrité une réunion au cours de laquelle les groupes de réflexion constitués étaient invités à présenter les propositions de la société civile. Celles-ci seront traitées et prises en compte par les commissions thématiques qui vont mettre au point la conception d'une vision unifiée donnant lieu à l’élaboration du Plan de développement du Grand Meknès à l'horizon 2020.