C’est désormais chose faite. La station balnéaire de Mehdia et ses zones limitrophes sont passées sous le contrôle de la Sûreté nationale, qui remplacent ainsi les services de la Gendarmerie royale qui assuraient depuis plusieurs décennies la sécurité des habitants et celle des estivants. L’ouverture du nouveau district de police de Mehdia s’est déroulée en présence du gouverneur de la province de Kénitra, Fouad M’hamdi, du préfet de police de Kénitra, Abdallah Mahsoun, et de plusieurs personnalités civiles et militaires. L'inauguration d’un nouveau district de police à Mehdia répond aux exigences d’une forte pression démographique et d’une urbanisation exponentielle.

Son rayon d’action concerne les zones de Mehdia-plage, la Casbah de Mehdia et les quartiers d’Oulad Oujih et d’Al-Maghrib Al-Arabi. La création de cette nouvelle administration a été favorablement accueillie par la population de Kénitra et de Mehdia, sachant qu’elle est dotée des moyens matériels et des équipements nécessaires pour accomplir sa mission, ainsi que d’un effectif totalisant deux cents fonctionnaires. «L’ouverture de cette nouvelle structure s’inscrit dans le cadre de la stratégie de la Direction générale de la sûreté nationale visant la lutte contre la criminalité et la garantie de la sécurité des citoyens», explique Boujemâa Zerrad, commissaire principal et patron de ce nouveau district. Il a, en outre, précisé que la nouvelle structure répondait aux attentes et aux requêtes formulées par la population. Rappelons que le district de police de Mehdia dispose d’infrastructures de nouvelle génération qui sont en conformité avec les normes modernes, que ce soit en matière de sécurité, de qualité des services ou d’accessibilité. Il est à espérer que le déploiement des éléments de police au niveau de Mehdia renforcera l'ordre public, la préservation de la sécurité des citoyens et de leurs biens et la lutte contre le crime sous toutes ses formes.