La Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus a récemment procédé, à la prison centrale de Kénitra, à la distribution d'équipements et d'aides financières au profit de 21 ex-détenus, dont 6 femmes.

La Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus a organisé, à la prison de Kénitra, une opération de distribution d'un lot d’équipements au profit d’ex-détenus. Il s’agit de matériel pour les activités de pêche, de restauration rapide, de réparation et de maintenance d'appareils électroménagers, de soudure, de coiffure et d'autres activités commerciales et artisanales, en plus de la remise d'aides financières.

Les bénéficiaires de cette opération, qui a nécessité une enveloppe budgétaire de 270.000 DH, ont suivi durant leur détention des programmes de formation et de qualification dans divers métiers. «Cette initiative vise la réinsertion des anciens pensionnaires des établissements pénitentiaires dans le tissu Socioéconomique», a souligné le coordinateur général et membre du conseil d’administration de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, Azzedine Belmahi. Cette opération, a-t-il indiqué, qui tend à faciliter l'intégration des anciens détenus dans la vie socioprofessionnelle, s'inscrit dans le cadre du programme d'appui aux micro-projets et à l'auto-emploi au profit des ex-détenus «Ramadan 2015», lancé le 3 juillet à Casablanca par S.M. le Roi Mohammed VI.

«Le soutien apporté aux ex-détenus porteurs de projets générateurs de revenus est d'une grande importance pour s'assurer le succès des projets de réinsertion socioprofessionnelle initiés par la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus», a-t-il conclu.

En ce sens, grâce à cette stratégie initiée par S.M. le Roi Mohammed VI en matière de gestion des établissements pénitentiaires, ces deniers sont devenus un espace de réhabilitation post-carcérale, de même que les centres d'accompagnement post-carcéral accueillant les anciens détenus en leur assurant un accompagnement dans leur processus d'intégration socioprofessionnelle.

Actuellement, près d’une cinquantaine d’établissements pénitentiaires disposent de centres de formation professionnelle, d’écoles et d'autres services de réinsertion, en plus de 7 centres d'accompagnement post-carcéral répartis sur plusieurs villes du Royaume. À travers de telles initiatives, la Fondation a pour objectif primordial de garantir la dignité et l’intégration effective de ces citoyens dans la société.

Il est à préciser que le programme national initié par la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, bénéficiant d’un budget global de plus de 5 millions de dirhams, profitera à 317 anciens détenus originaires des villes de Casablanca, Rabat, Oujda, Fès, Marrakech, Tanger, Salé, Kénitra, Safi, Laâyoune, Agadir et Taroudant.