La ville de kalâat M'gouna s'apprête à accueillir les manifestations de la 53e édition du Festival des roses, qui se dérouleront du 7 au 10 mai.

Au sud du Maroc, à quelques centaines de kilomètres d’Ouarzazate, quand la récolte des roses touche à sa fin, commence alors un festival en l'honneur de la fleur. Les chars chargés de roses où siègent des «reines» en habits traditionnels défilent dans les rues de kalâat M’gouna et des danses locales sont organisées. Les enfants vendent des colliers de fleurs et des cœurs de roses... Cette année, tous les préparatifs nécessaires vont bon train, de manière à ce que rien ne soit laissé au hasard. L’ampleur dont jouit l’événement et la place de choix qu’il occupe, parmi les manifestations similaires, à l’échelle nationale et continentale, y obligent. Cette édition se veut, à l’instar des précédentes, inscrite dans une philosophie valorisant le capital humain et plaçant le patrimoine immatériel et l’émergence de la cité et de la province de Tinghir au cœur de toutes les initiatives figurant dans ses programmes.

Des stratégies volontaristes, en matière d’organisation événementielle et des approches de toute éloquence, dont l’approche participative, pérennisant le principe de partage, en l’occurrence la démocratie participative, impliquant toutes les composantes de la société et faisant de la société civile le partenaire privilégié. Des espaces ont été aménagés pour abriter les festivités, dont la salle des conférences mise en place au site du festival, et la grande scène installée à proximité de la municipalité de la ville. Un programme riche et varié, présentant une panoplie d’activités dont les conférences, les débats et les tables rondes qui s’articuleront autour du thème «la filière de la rose à parfum pour le développement durable de l’espace oasien et pour la valorisation de son capital immatériel». Ce programme comporte aussi des activités à aspects culturel, artistique et spirituel, dont les soirées artistiques qui seront animées par des artistes de renom, la fantasia, les soirées religieuses, les soirées de poésie et autres.

Au programme, sont aussi inscrites des activités à connotation sociale, comme l’opération de circoncision collective, dont bénéficieront les enfants issus de la cité et des régions limitrophes.

L’édition connaitra également la signature d’une série de conventions débouchant dans le développement de la région. Elle constituera également une occasion pour la consécration et la signature d’une série de livres. L’édition promet des moments forts incarnant la beauté et l’authenticité. Le cortège de la reine de la rose sillonnera l’avenue Mohammed V, le 9 mai, à 17 h.