Kelaâ des Sraghna est la 55e ville déclarée ville sans bidonville au niveau national et la 3e ville au niveau régional après Essaouira et Tamelalt, c'est ce qu'a indiqué Nabil Benabdellah.

Le ministre de l'Habitat et de la Politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdallah a présidé vendredi, à Kelaâ des Sraghna, la cérémonie de l'annonce de Kelaâ des Sraghna, ville sans bidonville dans le cadre du programme «ville sans bidonvilles» lancé en juillet 2004 par S.M. le Roi Mohammed VI.

Kelaâ des Sraghna est la 55e ville déclarée ville sans bidonville au niveau national et la 3e ville au niveau régional après Essaouira et Tamelalt, a indiqué dans une déclaration à la presse, Nabil Benabdellah, qui a relevé que l'atteinte de cet objectif est de nature à améliorer les conditions de vie des populations.

«Le ministère poursuivra la mise en œuvre des programmes gouvernementaux visant à promouvoir l'habitat social et la lutte contre l'habitat insalubre et la mise à niveau des villes et l'accroissement de leur compétitivité au niveau local et national pour les encourager à attirer davantage d'investissements», a-t-il ajouté.

D'un investissement global de 189,79 millions de DH, ce programme a bénéficié à 22.200 habitants dans la ville de Kelaâ des Sraghna.

Ce programme a permis la mise à niveau de 8 quartiers sur une superficie globale de 104 ha, à travers la construction de routes et l'amélioration des conditions de vie de 4.000 familles et l'intégration de ces quartiers dans le tissu urbanistique de la ville.

Le ministère concerné a contribué dans ce projet avec 89,25 millions de DH, la Direction générale des collectivités locales avec 54,25 millions de DH (construction de centre de proximité) et les collectivités territoriales avec 7 millions de DH (financement de l'adduction en eau potable), l'Office national de l'eau potable avec 11 millions de DH pour la construction de l'infrastructure relative à l'eau potable.

Concernant le programme régional pour le traitement de l'habitat insalubre à la province de Kelaâ des Sraghna (2011-2016), un montant global de 240 millions de DH y a été consacré. Près de 5.757 familles vont bénéficier de ce programme régional sur une superficie de 107,70 ha (le taux d'avancement des travaux est de 80 pc) alors que 20 quartiers dans sept centres sont concernés.

Le ministère y a contribué avec 90 millions de DH, la Direction générale des collectivités locales (17 millions de DH), le ministère des finances avec 50 millions DH et les bénéficiaires avec 89 millions de DH.