Le chambellan de S.M. le Roi, Charif Sidi Mohammed El Alaoui, a procédé, vendredi à Jbel Alem (commune rurale de Tazrout, relevant de la province de Larache), à la remise d'un don royal aux Chorfas Alamiyines, descendants de Moulay Abdessalam Ben M'chich, à l'occasion de l'ouverture du moussem de ce saint homme, correspondant au 15e jour de Chaâbane. La remise du don royal s'est déroulée lors d'une grande cérémonie religieuse tenue au sanctuaire du Cheikh des Chorfas Alamiyines et Machichiyines, en présence notamment du gouverneur de la province de Larache, Nabil Kharroubi, du doyen des Chorfas Alamiyines, Abdelhadi Baraka, des adeptes de la Tariqa Machichia et de plusieurs autres personnalités. Cette cérémonie a été marquée par la participation d'une délégation des provinces du Sud représentant notamment les tribus sahraouies des Rguibates et Lâaroussyine, qui ont des liens de parenté avec les Chorfas Alamiyines.Les représentants de ces tribus ont, à cette occasion, souligné que cette participation démontre les liens indéfectibles unissant les chorfas du Nord et ceux du Sud du Royaume, et plus généralement l'unité du peuple marocain attaché à son intégrité territoriale et au glorieux Trône alaouite. Au cours de cette cérémonie, marquée par la déclamation de versets du Saint Coran et de la «Salat Machichiya», l'assistance a élevé des prières implorant le Tout-Puissant de préserver S.M. le Roi Mohammed VI et de combler le Souverain en les personnes de S.A.R. le Prince Héritier Moulay El Hassan, de S.A.R. le Prince Moulay Rachid et de l'ensemble des membres de l'illustre Famille royale. L'assistance a également élevé des prières pour le repos de l'âme des regrettés Souverains, feu S.M. Hassan II et feu S.M. Mohammed V. La filiation des chorfas Alamiyine et Machichiyine remonte à Cheikh Abdessalam Ben M'chich, l'un des éminents chioukhs soufis du Maroc, descendant de la lignée de Fatema-Zahraa, fille du prophète Sidna Mohammed. Moulay Abdessalam Ben M'chich Alami, décédé en 622 de l'Hégire, avait acquis une grande notoriété pour son vaste savoir et la consécration de sa vie au culte et au prêche, laissant un riche héritage légué de génération en génération. Il compte d'illustres adeptes, tels l'imam Abou El-Hassan Chadili, fondateur de la confrérie Chadilia, très répandue dans le monde islamique.