Depuis sa création en 1985, le Marathon international de Marrakech connaît chaque année une évolution. Alors que la première édition comptait seulement quelques centaines de participants, aujourd’hui, ce sont des milliers de coureurs venus du monde entier qu’on retrouve sur la ligne de départ de cet événement devenu une véritable référence de la course à pied au monde. Une évolution qui fait dire à son directeur, Mohamed Kinidri que : «cette manifestation sportive d'envergure internationale occupe une place prépondérante dans le concert des épreuves mondiales de la discipline contribuant ainsi grandement à la promotion touristique de la Cité ocre». Sur les 70 top runners, 20 ont couru sous la barre de 2h10 dont le Kenyan Stephen Tum (2:06 :35), Kipkoech Kotut (2:07:30) et Felix Kiprotich (2:08:05).

Un parcours roulant

Cette année, les organisateurs proposent un itinéraire roulant passant par les principaux sites touristiques de la ville, empruntant la Palmeraie, l'oliveraie de la Ménara, les Jardins d'Agdal, les portes de la ville et l'avenue Mohammed VI… Organisée sous le Haut Patronage de S.M. le Roi Mohammed VI, la 26e édition du marathon et semi-marathon international de Marrakech est placée cette année sous le signe de la sensibilisation à la protection de l'environnement avec l'organisation d'une journée sans voitures, l'objectif étant de sensibiliser à la nécessité de diminuer les taux de pollution dans les villes marocaines. Selon ses organisateurs, cet événement sportif connaitra la participation d'un plateau bien garni d'athlètes avec de grosses pointures issues des quatre coins du monde.

Prize money

Le vainqueur du marathon (hommes) empochera 15.000 dollars US alors que côté dames, le vainqueur empochera 8.000 dollars US. Des récompenses spéciales seront décernées aux athlètes marocains les mieux classés dans l'épreuve du marathon et du semi-marathon en vue d'encourager l'athlétisme national. Il est à signaler que le budget de cette 26e édition est de l'ordre de 2,7 MDH.