Près de 150 millions de dirhams pour la restauration de l'habitat menaçant ruine à Fès entre 2016 et 2020

Une enveloppe budgétaire de près de 150 millions de dirhams (MDH) a été allouée à la mise en œuvre du programme de restauration de l’habitat menaçant ruine et d’aménagement des quartiers périphériques de Fès pour la période 2016-2020.

Selon des données présentées mercredi lors de la session ordinaire du Conseil de la ville de Fès, les crédits alloués à ce programme s’inscrivent dans le cadre de la convention de partenariat signée entre la commune urbain de Fès et les ministères de l’Intérieur, de l’Habitat et de la Politique de la ville, de l’Economie et des Finances, ainsi que la société Al Omrane.

En vertu de cette convention, les ministères de l’Intérieur et de l’Habitat et de la politique de la ville injecteront chacun 70 MDH, alors que le conseil de la ville contribuera avec environ 10 MDH.

La société Al Omrane de Fès sera chargée de la gestion financière du programme, tandis que le Conseil préfectoral s'engage à déterminer la liste des bénéficiaires et la supervision de cette opération en coordination avec le ministère de l'Habitat et les autorités locales.

La convention vise à améliorer les conditions de vie de la population, à lutter contre la précarité sociale et économique et à permettre aux habitants de ces quartiers d'accéder à un logement qui répond aux normes de qualité.

L’opération de recasement ciblera quelque 2.500 ménages habitant des constructions menaçant ruine au niveau des zones nord de Fès, Jnanate, Louizate, Sehb Al Ward, Ouinet El Hajjaj et Zouagha.