Inauguration d'une nouvelle usine dédiée aux projets de construction métallique lourde à Casablanca

Le ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, Abdelkader Amara a inauguré, vendredi à Tit Mellil dans la région de Casablanca, une nouvelle usine de construction métallique lourde dédiée aux grands projets. Cette usine du groupe DLM (Delattre Levivier Maroc), qui s'étend sur 100.000 m² dont 36.485 m² construits, est un projet de grande envergure qui permet de créer plus de quatre cent emplois. Il s'agit aussi d'un projet d'industries métallurgiques et mécaniques qui sont le soubassement de toute industrie et qui sont importantes dans la mesure où elles permettent au Maroc d'avoir une base industrielle très compétitive, a souligné à cette occasion Amara. La réalisation de ce projet est l'exemple réussi de la colocalisation industrielle entre les communautés d'affaires et les pouvoirs publics marocains et français avec un redéploiement sur un certain pays d'Afrique subsaharienne dans les années à venir, a-t-il ajouté. Cette usine a une capacité de production deux fois et demie supérieure à l'ancienne sise dans la zone industrielle d'Aïn Sebaa, ce qui devrait permettre de satisfaire les demandes croissantes des clients en biens d'équipements lourds pour les grands projets dans plusieurs segments d'activité, à savoir l'énergie, le pétrole, le gaz, les mines et la chimie, les infrastructures, les cimenteries et Offshore, a déclaré à la MAP, Eric Cecconello, administrateur directeur général de DLM. Ce projet permettra au groupe de se positionner en tant que fournisseur de référence en chaudronnerie lourde et d'améliorer sa compétitivité sur le marché local avec une forte orientation à l'exportation vers les marchés du continent notamment vers la Mauritanie, le Sénégal, le Burkina Faso, le Niger et la Guinée Equatoriale, qui constituent un énorme potentiel de développement à moyen et long terme, a-t-il ajouté. L'usine de Tit Mellil représente 450 emplois directs portant l'effectif total à 1.400 personnes et a nécessité un investissement de 195 millions de dirhams.