Àl'instar des autres villes du Royaume, les différents centres relevant de la province de Khénifra ne sont pas épargnés par le vent de bonheur apporté par le mois sacré du Ramadan où chaque nuit, hommes, femmes, jeunes et enfants peuplent les principales artères des villes, des centres et des douars. Plusieurs personnes préfèrent flâner dans les allées des jardins publics et des espaces verts de la ville, pour se plonger dans la lecture de journaux ou de bouquins, en attendant l'approche de l'heure de la rupture du jeûne. Au cours de la nuit et après la prière d'al-îcha, d'autres personnes, jeunes, vieillards, femmes en famille, préfèrent vadrouiller dans les avenues de la ville ou vont dans des cafés pour faire un brin de conversation autour d'un soda, d'un thé à la menthe ou d'un café corsé. Quand ils ne vont pas s'attabler aux cafés, ils préfèrent rendre visite à la famille ou aux voisins, où des réunions chaleureuses se tiennent la plupart du temps jusqu'au-delà minuit, autour d'un thé avec des friandises et des gâteaux au miel, meublées par les programmes variés des différentes chaînes de télévision. Certains préfèrent tout simplement aller à la mosquée du quartier pour prier, écouter la parole divine et les recommandations religieuses édictées par le Saint Coran. En somme, la rupture du jeûne est, chaque soir, l'occasion de réjouissances en famille, auxquelles on invite parfois voisins et amis.À cette occasion, un programme riche et varié comprenant des soirées musicales et artistiques, des expositions de tableaux, d'arts plastiques, des rencontres sportives en football, en basket-ball et en handball, a été élaboré conjointement par les délégations provinciales de la Jeunesse et des sports, de l'Entraide nationale et des associations sportives et socioculturelles. Sur le plan culturel, plusieurs conférences religieuses traitant différents aspects de la foi sont programmées sur plusieurs thèmes, soit à l'intérieur des mosquées, soit au siège de la Chambre de commerce ou au niveau des maisons de jeunes. Ces conférences seront animées par le Conseil provincial des oulémas, des professeurs universitaires et des associations socioculturelles. Au niveau du contrôle des prix des denrées alimentaires et des produits de première nécessité, le service économique de la province a tenu plusieurs réunions, tant au niveau provincial qu'à l'échelon local, avec les agents assermentés en la matière, d'une part, et les représentants des commerçants, de l'autre.Le but est de les sensibiliser au combat contre les hausses illicites des prix et le stockage clandestin des denrées alimentaires, afin que les besoins des ménages soient assurés convenablement au niveau de la consommation en ce mois d'abstinence et de sainteté. Par ailleurs, l'opération Ramadan 1435,

organisée par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, a été préparée dans de bonnes conditions. Le nombre total des ménages bénéficiaires s'élève cette année à 6.900 familles nécessiteuses au sein du monde rural et au niveau des centres urbains de la province.