Le spécialiste allemand du câblage automobile, Leoni, vient d’ouvrir une nouvelle usine à Berrechid. Valeur de l’investissement : 7,5 millions d’euros. L’unité, d'une superficie de 12.000 m2, est spécialisée dans la fabrication des systèmes de câblage pour le compte du géant de l’automobile, General Motors. Tournant avec plus de 1.000 personnes, elle assure une production quotidienne de 1.000 faisceaux pour équiper la nouvelle Opel Corsa. La fabrication de la cinquième génération de ce véhicule, présentée en première mondiale au Mondial de l’automobile à Paris, le 4 octobre, démarrera à Saragosse en Espagne et Eisenach en Allemagne avant la fin de l’année. «Nous avons signé un contrat commercial avec General Motors qui s’étale sur une période de cinq ans. Je dois préciser que le site de production que nous ouvrons aujourd’hui est le seul à fonctionner sous le système KSK, c'est-à-dire que nous produisons des faisceaux personnalisés pour chaque voiture», explique au «Matin» Yahya Lahfaia, directeur général du site, en marge de la cérémonie d’inauguration de l’usine, le 16 octobre, en présence du ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, et du top management du groupe Leoni.

L’unité de production, baptisée Section GM, est la cinquième du groupe germanique au Maroc. Elle est dotée d’une capacité de production installée de 1.260 faisceaux par jour. À terme, elle compte employer un effectif global de pas moins de 1.800 personnes. Leoni prévoit d’engranger, à partir de 2015, un chiffre d’affaires annuel de 30 millions d’euros à travers son nouveau site de Berrechid.

La construction de l’usine a démarré en 2013 et a été bouclée à la mi-2014. «Leoni Maroc est en train de vivre une expérience de taille avec le démarrage de cette nouvelle section. Notre client, Opel Saragosse, a réalisé fin juin dernier un audit process sur ce nouveau site qui a été couronné de succès», fait valoir le DG du site.

L’audit aura permis à l’usine d’obtenir le passeport de qualification selon le référentiel GM QSB+ avec une évaluation de 88%, assortie d’une notation «Green» du référentiel. Selon Lahfaia, l’usine est toujours en phase de rodage. Ce n’est qu’à partir de janvier prochain que la machine se mettra véritablement en branle. «Il est important de tout régler avant que la machine ne tourne à plein régime. Nos équipes reçoivent actuellement les formations nécessaires pour, d’une part, affiner leurs compétences et, d’autre part, leur faire connaître le produit Opel Corsa», développe le patron de l’usine.

Pour disposer d’une main-d'œuvre qualifiée, le groupe affirme recourir au recrutement externe. Généralement auprès de l’Anapec et de l’OFPPT. Une caravane est en cours dans toute la région de Chaouia-Ouardigha pour aller à la rencontre des jeunes à la recherche d'un emploi. L'opération est menée en partenariat avec les réseaux de l’Anapec et de l’OFPPT dans la région. «À date d’aujourd’hui, la caravane a sillonné plusieurs villes de la région, dont Berrechid, Settat, Khouribga, Beni Mellal et Azilal. L’opération marque un nouvel élan dans le rapprochement entre les chercheurs d’emploi de la région et notre organisation Leoni Bouskoura-Section GM», détaille le top management.

4.290 personnes à recruter d’ici 2018

Au sein de la maison, l’on jure que la formation est plus que sacrée. La preuve : le groupe dispose au Maroc de son propre master-formation, Leoni Académie. Ses missions : créer des centres de formation d’apprentissage (CFA) qui tablent sur le recrutement et la formation de plus de 4.290 personnes d’ici 2018, la validation des acquis de l’expérience professionnelle, la mise en place des cycles de formation en management et l’accompagnement individuel des compétences. Pour faciliter la réalisation des CFA sur l’ensemble des sites de production, le groupe a signé en janvier dernier trois partenariats avec le ministère de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle.

Le premier fruit de ces conventions est le CFA Leoni de Bouskoura. Le centre, opérationnel à 100% depuis février dernier, forme actuellement 5 promotions d’apprentis. En plus de son propre dispositif de formation, le groupe a paraphé, en avril dernier, une autre convention de partenariat. Cette fois-ci avec l’Institut de formation aux métiers de l’industrie automobile (IFMIA). Objectifs : former des opérateurs GM dans les locaux de l’institut et des formateurs internes pour le CFA-Leoni de Bouskoura. Les modules portent sur plusieurs thématiques : domaine technique, linguistique, métier et qualité.

Rappelons que le géant allemand est présent au Maroc depuis 1971. Il y réalise un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros et emploie un effectif de plus de 6.000 personnes qualifiées déployées sur ses cinq sites de production situés sur l’axe Casablanca-Bouskoura-Berrechid. Au Maroc, le groupe ne fait pas que de la production. Il dispose d’un centre de R&D à Casablanca qui emploie 54 ingénieurs et techniciens. Leoni Maroc est référencé fournisseur principal de Somaca et Renault-Tanger. À l’international, le groupe, coté au MDAX allemand, emploie plus de 66.000 personnes dans 32 pays. Il pèse un chiffre d’affaires de 3,9 milliards d’euros en 2013.