Le Conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, en partenariat avec le Fonds catalan de coopération et de développement, a clôturé la première phase de l'Initiative régionale pour le renforcement des capacités.

Quelque 53 communes rurales de la région de Tanger-Tétouan ont bénéficié de la 1re phase de l'Initiative régionale pour le renforcement des capacités en matière de genre et d'égalité des chances, initiée par le Conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, en partenariat avec le Fonds catalan de coopération et de développement.

Les intervenants lors de la cérémonie de clôture de la 1re phase du projet et de la préparation du lancement de la 2e étape, tenue jeudi au siège du Conseil de la région, ont souligné que 53 communes rurales ont bénéficié des sessions de formation sur le genre, l'égalité des chances, la démocratie participative et les modalités d'élaboration des diagnostics participatifs et des plans d'action. Cette formation a été organisée dans le cadre de cette initiative qui vise à renforcer les compétences de ces communes et à qualifier la société civile pour se transformer en une force de proposition dans le cadre de son rôle consultatif.

S'exprimant à cette occasion, la vice-présidente du Conseil de la région, Soumaya Fakhri, a mis l'accent sur l'importance de cette initiative en matière d'appui à la gouvernance locale, à travers le renforcement des capacités des communes rurales en matière de l'approche genre et de l'égalité des chances et la création d'une synergie entre les collectivités locales et la société civile. Elle a souligné que cette rencontre s'inscrivait dans le cadre des préparatifs pour le lancement de la 2e phase, qui consiste à élargir cette initiative à d'autres communes rurales de la région, surtout celles de la province d'Al-Hoceima après le nouveau découpage territorial. Elle a, dans ce cadre, assuré que cette initiative, mise en œuvre par l'Association de développement local méditerranéen (ADELMA), vise à intégrer les projets des communes bénéficiaires dans les plans de développement communaux des collectivités territoriales concernées, réitérant la disposition du Conseil de la région à soutenir des initiatives pareilles visant à renforcer le rôle des communes dans le développement local et national.

Pour sa part, le coordinateur du projet, Mohamed Ali Tabj, a souligné que ce projet, qui s'inscrivait dans le cadre de la mise en œuvre de la charte communale de 2009 et des dispositions de la nouvelle Constitution en termes de démocratie participative, s'était assigné pour objectif de renforcer les capacités des communes rurales en matière d'approche genre et d'égalité des chances. De son côté, la présidente du Fonds catalan de coopération et de développement, Meritxell Budo Pla, a souligné que cette initiative s'inscrivait dans le cadre de la politique de son établissement visant à développer des stratégies conjointes entre les collectivités locales catalanes et marocaines, afin d'appuyer le processus de régionalisation avancée lancé par le Royaume. Le Fonds catalan, qui regroupe plus de 300 collectivités locales de la Catalogne, vise à établir des partenariats avec des collectivités locales d'Afrique, d'Amérique latine et de la Méditerranée pour mener des projets de développement local. Par ailleurs, le Conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, qui se réunira en session ordinaire au titre du mois de mars, examinera une convention avec le Fonds catalan pour la réalisation de la 2e phase de cette initiative régionale.