Le Conseil de la région Fès-Meknès réuni, lundi en session extraordinaire, a approuvé à l'unanimité son organigramme administratif axé en premier lieu sur la consécration de la bonne gouvernance locale.

Le futur organigramme administratif de la région Fès-Meknès qui s’inscrit dans le cadre des nouveaux mécanismes et règles de gestion des collectivités territoriales, prévoit la mise en place d'une vingtaine de services et de six divisions.

Ces divisions concernent le développement rural, la formation et le développement des compétences, le développement social, culturel et sportif, les affaires juridiques, financières et d’équipements, l’aménagement territorial et de sauvegarde de l’environnement ainsi que les affaires du développement régional.

Le président du Conseil de la région Fès-Meknès, M’hand Laenser a, à cette occasion, mis en avant l’importance accordée aux lois organiques des collectivités territoriales, dans l'objectif de réaliser le développement durable escompté et garantir l'accès, dans les meilleures conditions, du citoyen aux services publics.

Après avoir souligné le rôle assigné à la région dans la réalisation et la mise en œuvre du développement économique, social et culturel, M’hand Laenser a fait savoir que l’objectif de la nouvelle structuration du conseil de la région Fès-Meknès est de moderniser l’administration territoriale en la dotant d’une organisation à même de répondre à ses besoins et en améliorant la lisibilité de ses organigrammes.

Les autres intervenants ont insisté sur la nécessité d’élaborer des visions prospectives et des stratégies de développement et la proposition d’une expertise et un savoir-faire dans le domaine du développement territorial durable dans ses aspects techniques, socio-économiques et culturels.