«Projet iPad» est une initiative qui consiste à familiariser les élèves à l’usage des tablettes numériques. L’opération est menée par l’Université norvégienne de Lillehammer en partenariat avec la province d’Al-Haouz, la délégation de l’Éducation nationale, l'Espace associatif provincial et l'Association «Tidoukla» d’Aït Abdi. Lancé le 11 septembre en présence des représentants de l’ensemble des partenaires, ce projet est à même de donner aux élèves de nouvelles opportunités pour l’avenir. Il a été mis en œuvre conformément à un accord liant l'Université Cadi Ayyad de Marrakech (UCAM) et la province d’Al-Haouz sur un programme de recherche dans la province impliquant des chercheurs et des étudiants de l'UCAM et de l'Université de Lillehammer, ainsi que d'autres organismes nationaux et institutions internationales.



Ainsi, une enseignante et 23 élèves de l'école d'Aït Abdi vont expérimenter, pendant un an, l'usage des iPads dans l'apprentissage de l'algèbre et d'autres disciplines. Les tablettes ont été offertes aux élèves par l'Association scandinave «Amis d'Aït Abdi» et l'Université de Lillehammer. Le projet sera évalué scientifiquement par des chercheurs norvégiens et une doctorante marocaine sous la direction du Dr Pär Nygren de l'Université de Lillehammer.



Cette expérience pilote se propose notamment de stimuler l’apprentissage de l'algèbre à l'aide du programme «DragonBox», aider les enfants à se préparer pour être capables d'utiliser la nouvelle technologie dans la vie future, collaborer, partager et communiquer par le biais des TIC.



Ledit projet a également pour vocation d’encourager les enfants à utiliser les technologies de l’information et les autres programmes «DragonBox» dans des matières comme la géographie, la biologie, l’éducation islamique et l’apprentissage des langues arabe, français et anglais. «Même les enfants qui n’ont jamais pu résoudre une équation peuvent désormais comprendre et apprendre l’algèbre de manière amusante et ludique, grâce à la nouvelle approche du programme DragonBox», affirme le Dr Pär Nygren, estimant que cette méthodologie est «une pédagogie axée sur la découverte et que le fait d’apprendre l’algèbre avec DragonBox ne remplacera pas l’éducation traditionnelle, c’est plutôt un complément important». L’initiative iPad est l’un des huit projets de recherche pilotés par l’Université de Lillehammer dans la province d’Al-Haouz.