Le Salon de l'immobilier destiné à la famille des enseignants a ouvert ses portes, vendredi, dans la ville de Tanger. Plus de 1.200 visiteurs sont attendus à cette cinquième édition.

Le coup d’envoi de la cinquième édition du Carrefour régional du logement a été donné, vendredi, à Tanger. Organisé à l’initiative de la Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’éducation-formation, au siège du Palais municipal, ce salon se poursuivra jusqu’au dimanche 3 avril, indique un communiqué.

L’événement, qui a déjà été organisé à Marrakech, Agadir, Kénitra et Casablanca, réunit les banques et les promoteurs immobiliers de la place, l’objectif étant de faciliter aux adhérents de la Fondation le choix et l’acquisition d’un logement. «La particularité de ce salon réside dans le fait que la famille de l’enseignement dispose, sur place, d’intéressantes offres des plus grands promoteurs de la région et de tous les organismes bancaires. L’idée est de faire jouer la concurrence pour faire bénéficier nos adhérents des meilleures propositions», explique Jamal Zitouni, directeur des prestations à la Fondation. Et de préciser : «Nous accompagnons nos adhérents, durant ces trois jours, afin qu’ils puissent obtenir des réductions supplémentaires sur les offres immobilières, y compris sur celles conventionnées, ainsi que sur les taux bancaires, qu’il s’agisse de crédits immobiliers ou à la consommation».

En ce sens, la Fondation a procédé à la négociation de nouvelles offres tarifaires avec les plus grands promoteurs immobiliers de la région, à l’instar d’Alliances, Al Omrane, CGI, Chaabi Lil Iskane, Dyar Al Mansour, Groupe Chaimaaz, CMKD ou encore Les Espaces Saada. Ces derniers se sont engagés à réduire significativement les prix de leurs produits. À souligner que durant la période 2012-2014, à titre d’exemple, la signature d’une série de conventions avec les promoteurs a permis d’obtenir des réductions d’un montant global de plus 30 millions de DH, souligne la même source. Selon la Fondation, les taux d’intérêt proposés à l’occasion de cette cinquième édition vont bien au-delà des conventions habituelles signées avec les organismes de crédit.

À titre indicatif, pour un emprunt inférieur à 200.000 dirhams, le taux d’intérêt pour un prêt immobilier a été arrêté à 2,57% en moyenne pour les adhérents. Pour le même montant, le taux d’intérêt est fixé à 4,9% pour le prêt à la consommation, souvent contracté en perspective de l’équipement du nouveau logement. Par ailleurs, pour cette cinquième édition du Carrefour du logement, les organisateurs tablent sur près de 1.200 visiteurs. À retenir également que les prochaines se tiendront à Oujda et à Meknès.