La cité ocre multiplie les opérations de charme afin de conquérir de nouveaux marchés touristiques haut de gamme. L'empire des tsars semble intéresser de plus en plus les professionnels marocains.

Une délégation d’agences de voyages et de tour-opérateurs russophone a séjourné récemment à Marrakech dans le cadre d’un workshop destiné à promouvoir le tourisme national haut de gamme et à faire découvrir le Royaume autrement.

Cet événement a réuni les représentants de 29 agences de voyages et de tours opérateurs, dont 25 en provenance de Russie et le reste d’Ukraine, en plus d’une vingtaine de professionnels marocains spécialisés dans le haut de gamme, notamment des responsables des établissements hôteliers cinq étoiles (et plus) et des Conseils régionaux du tourisme (CRT) de Marrakech, d’Agadir, de Casablanca et de Tanger. Ce workshop a été l’occasion pour les professionnels marocains de présenter le produit touristique national de luxe sous toutes ses formes et de passer en revue la multitude d’atouts susceptibles d’attirer la clientèle russe qui est d’ailleurs dispensée du visa d’entrée au Maroc.

Les deux coorganisateurs de l’événement, Fadel Al-Hafed et Éric Grandjean, se sont attardés sur l’importance de ce marché à forte valeur ajoutée et les motivations principales des voyageurs russes qui sont plus attirés par le balnéaire, le haut de gamme et le shopping de luxe.

Dans ce contexte, l’accent a été mis sur la nécessité de tout mettre en œuvre pour faire connaître davantage le Royaume et ses énormes potentialités, afin de conquérir ce marché prometteur. D’où l’importance de multiplier les manifestations de promotion de la destination aussi bien en Russie qu’au Maroc, à travers l’organisation d’eductours, de workshops et des campagnes de communication. Il est également important de renforcer les liaisons aériennes directes, sans escale à Munich, comme c’est le cas aujourd’hui pour tous les vols de Royal Air Maroc.

Après avoir signalé que le Maroc accusait encore un déficit en matière de notoriété et d’image sur ledit marché, les participants ont appelé à la conjugaison des efforts pour rattraper ce déficit, pour montrer que le Royaume est également une destination de luxe et pour que Marrakech présente une offre touristique de haute qualité.

De par ses innombrables atouts, le Maroc est tenu plus que jamais de se positionner sur ce segment haut de gamme et d’avoir une offre touristique diversifiée, sachant que le tourisme de luxe bénéficie d’une valeur ajoutée plus importante que le tourisme de masse ou de moyenne gamme.