Au programme de cette manifestation figurent des tables rondes et des conférences axées sur des sujets ayant trait à «la Religion de l'Amour», «la Poésie mystique persane» et «le message de l'Amour, Rumi et l'héritage de la Musique Persane».

La 9ème édition du Festival de Fès de la culture soufie, qui se tiendra du 18 au 25 avril prochain sous le thème «la religion de l'Amour : De Rabiaa, Ibn Arabî, Rumi à nos jours», se veut un carrefour pour faire découvrir le patrimoine spirituel du soufisme au Maroc ainsi que dans le monde entier, a affirmé le président du Festival, Faouzi Skali.

M. Skali, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse, vendredi soir à Casablanca, consacrée à la présentation du programme de cette édition, organisée sous le haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI, a indiqué que le festival vise à faire découvrir ce patrimoine spirituel à travers ses différentes expressions culturelles, artistiques et sociales.

S'agissant du thème retenu pour cette édition, le président du Festival a souligné que l'amour a été vécu, chanté, décliné dans toutes les formes de vie et d'action par une chaîne ininterrompue de femmes et d'hommes à travers différentes cultures, notant que «l'amour a été considéré comme la plus haute réalisation de la spiritualité et de la foi... L'amour du prochain, l'amour de l'autre, l'amour du Tout-Autre, et qui nous est pourtant plus proche de nous que nous-mêmes».

«Il faut se détourner des caricatures imbéciles et mortifères des religions pour se plonger dans les textes, la poésie, les témoignages d'action et de vie, qui en irriguent le cœur et l'esprit, et se plonger plus encore dans les expériences ineffables et intimes que les gens de l'amour distillent autour d'eux, tous les jours, hier comme aujourd'hui», a-t-il estimé.

Au programme de cette manifestation, organisée par l'association du festival de Fès de la culture soufie, figurent des tables rondes et des conférences axées sur des sujets ayant trait à «la Religion de l'Amour», «la Poésie mystique persane» et «le message de l'Amour, Rumi et l'héritage de la Musique Persane».