Le premier hôpital mobile marocain qui vient d'être implanté dans la localité de Boumia (à une centaine de kilomètres de Khénifra), représente une opportunité importante pour les régions sous-médicalisées et souffrant d'inaccessibilité géographique, a affirmé le délégué provincial du ministère de la Santé à Khénifra, M'hamed Berjaoui.

L'hôpital, le premier du genre au Maroc, dispose de la majorité des spécialités médicales et chirurgicales et de tous les équipements et services d'appui nécessaires, avec l'objectif de desservir la population des zones enclavées et froides, a fait savoir M. Berjaoui dans un entretien à la MAP, jeudi à l'occasion de l'achèvement des travaux d'installation de l'hôpital mobile à Boumia.

Cet hôpital qui opérera dans la région durant une période déterminée procure gracieusement tous les soins ainsi que les opérations chirurgicales selon les disciplines, a-t-il indiqué, relevant également que la population locale pourra ainsi bénéficier, entre autres, de dépistages du diabète, de l'hypertension artérielle, de stéatose hépatique, de kyste hydatique et du cancer du sein et du col d'utérus, ainsi que de diverses consultations spécialisées.

Tous les cas seront traités au niveau de cet hôpital, mis en place en application de la décision de SM le Roi Mohammed VI, a-t-il souligné, notant qu'au volet staff médical et paramédical, un grand nombre de médecins, dont des généralistes, des chirurgiens-dentistes, des gynécologues, des ophtalmologues, des cardiologues, des pédiatres, des spécialistes en gastrologie et ORL, des infirmiers, des pharmaciens et quelque assistants constitueront l'équipe officielle de cet hôpital mobile.

L'hôpital mobile, a-t-il poursuivi, comprend des blocs opératoires équipés de dispositifs spéciaux pour mener différents types d'opérations chirurgicales, des salles d'urgences, des dépendances pour soins et premiers secours, un laboratoire d'analyses médicales, y compris des examens radiographiques, ainsi que des ambulances.

Après avoir mis en exergue le rôle primordial que pourra jouer cet hôpital qui sera déplacé dans les zones reculées du Royaume, M. Berjaoui a fait savoir que le ministère de la Santé a réussi en coordination avec différents acteurs à la mise en place d'actions concrètes de prévention et de sensibilisations en faveur notamment des personnes en situation précaire.

Il a, par ailleurs, rappelé qu'au niveau de la province de Khénifra, la campagne d'envergure de sensibilisation et de mobilisation pour le dépistage du cancer du sein lancée par la Fondation Lalla Salma Prévention et traitements des cancers en collaboration avec le ministère de la Santé, a connu un grand succès. En chiffres, le nombre de femmes bénéficiaires a atteint pour la première fois 9178, dont 294 ont été référées.

S'agissant du nouvel hôpital de Khénifra, le délégué a affirmé que le taux d'avancement global des travaux se situe actuellement entre 90 et 95 %, notant que les gros oeuvres sont achevés.

La ville de Khénifra connaîtra également la construction prochaine d'un hôpital de psychiatrie. Il sera ainsi doté d'équipements modernes. Une importante particulière sera aussi accordée aux espaces d'accueil et à la protection de l'environnement, a-t-il conclu.