Goûtez les secrets d'un mariage d'odeurs, de saveurs, de traditions et concoctez un vrai plat marocain en suivant la recette de la fameuse pastilla.

Indissociables de la cuisine marocaine, les épices lui donnent son goût si particulier. De Fès à Marrakech, balade colorée et olfactive dans les souks.

Dans les souks

Dans les souks marocains flottent les odeurs de multiples épices. Une véritable fête des sens puisqu'au plaisir du nez s'ajoute celui de la vue. Dans les marchés spécialisés, les étals des vendeurs d'épices forment un tableau saisissant de couleurs : rouge du paprika, beige du cumin, jaune du curcuma, vert des graines d'anis… Ces produits naturels sont présentés dans des couffins tressés ou des bacs en plastique, tous soigneusement disposés en petits monticules. Chaque dose est ensuite pesée à la demande et vendue dans de petits sachets de papier.

Une tradition historique

Fins connaisseurs des épices et de leurs vertus, les Marocains préparent et consomment une cuisine haute en parfums grâce à ces graines et à ces poudres. Depuis des siècles, les épices font partie intégrante de la gastronomie du pays. Elles parfument agréablement de nombreux plats traditionnels, sans pour autant emporter le palais. Épice ne veut pas dire piment. Bienfaisantes, les épices possèdent même des qualités aidant à la digestion. Cannelle, coriandre, safran et cumin donnent aux spécialités locales des goûts inimitables. De même pour le ras el-hanout, ce subtil mélange d'épices indispensable à la confection d'un couscous ou d'un tajine. Pour avoir un aperçu global de ce monde de parfums et de saveurs, rendez-vous place Jamaa El-Fna à Marrakech. À la nuit tombée, la place se transforme en un immense restaurant… épicé.

À retenir

Quoi de mieux pour se mettre en appétit qu'une promenade dans un souk aux épices…