La préfecture d'arrondissements de Sidi Bernoussi s'est dotée d'un Centre de tri et de recyclage des déchets (CTRD) dans le cadre de la mise en œuvre du Programme national de gestion des déchets, qui a pour objectif de recycler 20% des déchets d'ici 2015. Le centre, premier de son genre dans la métropole, servira pour la réinsertion des personnes en situation précaire, qui travaillent dans la collecte, le tri et la revente des détritus, et qui exercent leur «métier» dans des conditions insalubres et parfois inhumaines. Le budget global alloué à ce centre, situé dans la zone industrielle de Sidi Bernoussi, est de 9,4 millions de DH, dont 3,82 millions sont financés par l'INDH. «De par ses vocations économique et environnementale, le Centre de tri et de recyclage des déchets permettra aux éboueurs, tous genres confondus, qui travaillent dans des conditions de salubrité critique qui portent atteinte à leur dignité, de jouir d'un cadre de vie décent et de participer au processus de développement local, et ce conformément à la philosophie de L'INDH. Une opération qui mérite d'être généralisée à travers tout le Maroc», nous explique Mohamed Moujib, chef de la Division de l'action sociale au sein de la préfecture.Le tri démarrera à la sourceLe mode opératoire du CTRD impactera la vie des personnes directement ou indirectement liées au recyclage des détritus. Ainsi, une soixantaine de personnes pourront travailler dans des conditions plus humaines et dans un cadre totalement légal. Par ailleurs, des «écokiosques» créés spécialement seront au centre d'opérations de tri sélectives, dans sept quartiers de la préfecture, qui ont été choisis pour démarrer le processus, non seulement pour le faciliter, mais aussi pour sensibiliser 1.400 ménages concernés par le tri des déchets à la source. Ces écokiosques seront supervisés par un agent de tri et seront munis de conteneurs de déchets, différenciés par des couleurs, et spécifiques à chaque matériau (métal, plastique, papier…). Les familles qui y participeront bénéficieront également de plusieurs avantages, pour les encourager à participer au programme, à travers l'octroi de bons d'achat, de réductions sur des produits ménagers ou alimentaires... Autant d'avantages pour améliorer la qualité de vie des Casablancais. Déclaration : Mohamed Ali Habouha, gouverneur de la préfecture d'arrondissements de Sidi Bernoussi«Réduire le volume des déchets et le coût alloué»

La mise en œuvre et la duplication de cette expérience innovante s'inscrivent dans le cadre du processus de développement durable du Grand Casablanca et vont permettre de réaliser plusieurs objectifs tant sur le plan environnemental qu'économique et social. Ainsi, le centre va permettre la réduction du volume des déchets ménagers et assimilés, ainsi que du coût alloué aux prestations de nettoiement et de collecte de ces déchets.