L’année 2014 s’est clôturée sous le signe de la solidarité à la préfecture de Hay Hassani. Les blouses blanches ont investi l’arrondissement lors de plusieurs actions à caractère médical.

En effet, au quartier Nassim, le Centre de développement humain et le Centre urbain de santé ont abrité, le 28 décembre 2014, des caravanes médicales pluridisciplinaires. Celles-ci ont bénéficié aux habitants issus de familles nécessiteuses de la région et qui ont des soucis de santé.

Au total, les deux opérations ont bénéficié à 460 personnes adultes et 120 enfants, à travers des auscultations médicales, différents examens et prescriptions de traitements. Un grand nombre de professionnels relevant du secteur de la santé ont adhéré à ces opérations de manière bénévole.

Il s’agit de 35 médecins spécialistes, 15 infirmières et infirmiers, en plus de 2 aides-soignants.

Les examens et soins prodigués concernaient les pathologies liées à l’ophtalmologie, l’hypertension artérielle, le diabète, l’insuffisance rénale, la cardiologie, ainsi que tout ce qui relève de la médecine générale. Ils ont profité aux couches sociales vulnérables et nécessiteuses. La caravane a également bénéficié à 41 enfants qui ont subi des opérations de circoncision. Les personnes examinées nécessitant un traitement médical se sont vu remettre, à titre gracieux, les médicaments nécessaires à leur guérison.

Organisée à l’initiative de l’Association marocaine pour la santé et l’environnement, en partenariat avec la Fondation Mohammed V pour la solidarité, et en coordination avec la préfecture d’arrondissement Hay Hassani, la Délégation du ministère de la Santé et la Lydec, cette caravane s’inscrit dans le cadre des actions de proximité lancées au niveau du territoire de la préfecture Hay Hassani.

«Cette caravane s’inscrit dans le cadre d’un ensemble d’actions programmées par l’Association marocaine pour la santé et l’environnement. Notre ambition est de contribuer à rompre l’isolement des populations dans les régions pauvres et éloignées, en mettant à leur disposition, dans les zones où elles habitent, des services de médecine générale et spécialisée», indiquent les organisateurs. Et d’ajouter : «Il est également question de sensibiliser ces populations à l’importance du diagnostic précoce et le rôle qu’il peut jouer dans la réduction des risques de n’importe quelle la maladie. Ces actions sont aussi de nature à développer un esprit de solidarité et d’entraide, ainsi que l’éducation à la citoyenneté à travers le service offert bénévolement au citoyen et l’assistance des populations vulnérables et sans ressources.»