Le Franco-marocain, Ali Sekkaki, et le réalisateur marocain Saâd Chraïbi, présideront les jurys des longs et courts métrages de la 21e édition du Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan (FICMT).

Selon un communiqué des organisateurs, le jury du long métrage de cette édition du festival est composé de personnalités illustres du 7e art. Il s'agit de l'Espagnole Virginia de Morata, l'Italien Giona A. Nazzaro, l'Egyptien Fathi Abdelwahab et du Marocain Ahmed Boulane.

Ali Sekkaki est réalisateur, critique et spécialiste du cinéma, ainsi que professeur agrégé dans les métiers du cinéma, membre de la commission mixte des ministères de la Culture et de l'Education nationale et rédacteur en chef de la revue de l'Institut national du cinéma français «Cinéma A3».

A ses côtés, il y aura la talentueuse actrice ibérique Virginia de Morata, qui a joué dans de nombreux films et a côtoyé de grandes figures du cinéma comme Antonio Banderas en 2005, indique le communiqué, notant qu'elle a réussi à séduire, artistiquement, de grands maîtres du 7e art et a été couronnée par le prix de la meilleure actrice en 2007 dans le film Elena et Rebeca d'Enrique Garcia.

Concernant Giona A. Nazzaro, critique de cinéma et réalisateur italien, est également membre du comité de sélection des films aux Festivals de Turin et de Rome, programmateur des Festivals dei Popoli de Florence et de Visions du réel à Nyon (Suisse).

De son côté, l'acteur égyptien Fathi Abdelouahab, dont le nom a brillé dans diverses interprétations, a joué dans des films comme «Alzheimer», «Paroles de journaux», «Une heure et demi», «Cabaret» et «Soirées tardives».

Lauréat des écoles italiennes de cinéma, le grand réalisateur Ahmed Boulane est l'autre membre du jury. Tout le monde se souvient du succès de ses longs métrages «Ali», «Rabiaa et les autres», «Les Anges de Satan» et «Le Retour du Fils».

Pour ce qui est du jury du court métrage, il est présidé par le réalisateur marocain Saâd Chraïbi, grand défenseur des droits des femmes, auquel le FICMT a rendu un vibrant hommage il y a deux ans.

Le jury est composé également de la cinéaste française Michael Drigèz, sa compatriote l'actrice Nanou Harry, la Grecque Stavroula Geronimaki, déléguée du Centre Grec des Films, et l'Espagnole Esther Cabero, chargée de la promotion du court métrage KIMUAK.

Quant au jury du film documentaire, il y aura l'universitaire et le réalisateur algérien Ahmed Bedjaoui, fondateur de la médiathèque algérienne et producteur de plus de 80 films pour la télévision de son pays, le réalisateur français, Didier Kiner, le réalisateur et producteur espagnol, Fernando Méndez et l'écrivaine et universitaire marocaine, Alia Maâ Alainain.