- Classée patrimoine universel de l’humanité par l’UNESCO, la Médina de Tétouan connaît d’importants travaux de mise à niveau. - Ces derniers ont été lancés après la visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI le 9 décembre dernier, dans le cadre de plusieurs partenariats interdépartementaux et ministériels.

Tout de suite après la visite de S.M. le Roi Mohammed VI à la Médina de Tétouan, plusieurs chantiers sont ouverts au sein du cadre ancien de la Médina touchant les quartiers, les places et les autres dépendances de la cité de «Sidi Mandri» où vivent plus de 30 000 habitants. Avec une enveloppe de 315 millions de dirhams, cette importante mise à niveau de la Médina de Tétouan sera réalisée grâce à l’apport des ministères de la Culture, du Tourisme, du Commerce et de l’Industrie, en plus de plusieurs entreprises privées.

Pour ce qui est du cadre bâti et de son intégration dans le contexte global du patrimoine andalou existant, ce sont le ministère de l’Habitat et Al Omrane qui auront le soin de l’exécution tout en tenant compte des situations de plus de trois cents maisons et demeures anciennes qui menacent ruine.

Toutes ces délicates et importantes opérations doivent être réalisées en tenant aussi compte des richesses et des valeurs historiques de la Médina de Tétouan, qui renferme des alignements architecturaux et des styles andalous mauresques qui datent de plusieurs siècles. Mais un des volets les plus importants est celui réservé à l’assainissement, à l’eau potable, au réseau de basse et moyenne tension et au renouvellement du réseau et du câblage de l’éclairage public, le nettoyage et le curage des sources d’eau, notamment de l’eau souterraine connue à Tétouan comme «Skoundou».

Quant aux atouts et potentialités historiques du patrimoine de la Médina de Tétouan, les travaux devront être supervisés par les ministères du Tourisme et de la Culture qui devront étoffer les valeurs de l’ensemble du sous-sol de la Médina où on peut contempler les «mtamar» ou silos, les magasins, les prisons, l’église… enfin tout un tas de galeries souterraines qui ont abrité les habitants dans les moments de guerre ou de conflit.

Aussi, sera-t-il procédé à la réhabilitation des «sahat» ou places, des arcades et des tours, qui seront harmonisées dans de nouveaux espaces verts et des parkings et des mobiliers urbains à même de mettre en valeur le cachet andalou de toute la Médina.

Cette grande opération de mise à niveau sera clôturée en 2014 en donnant une vocation touristique inédite, en créant des festivals, des activités artistiques, commerciales et artisanales dans ces différentes aires de la Médina de «Sidi Mandri» qui reste toujours à l’affût des visiteurs marocains et andalous.

Quant aux équipements socioéconomiques prévus dans cette cité ancestrale, il faut rappeler la réhabilitation de Dar Chabab Abdelkhalak Torres et du Club féminin, la construction d’un nouveau centre de santé et de la maison des jeunes. Trois autres centres seront réalisés par l’Entraide nationale et seront destinés aux personnes âgées, aux femmes en difficulté, etc.

C’est dans le cadre de la bonne concertation entre les autorités, les élus et les différents départements que les travaux de mise à niveau de la Médina de Tétouan vont bon train et se réalisent dans les règles de l’art, et ce, à la suite des Hautes instructions personnelles de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui accorde un intérêt tout particulier à cette partie du Royaume.



Repères



-* La Médina de Tétouan, datant de plus de sept siècles, est considérée comme patrimoine universel de l’humanité.

-* Plus de 30 000 habitants coexistent avec le patrimoine andalou de la Médina.

-* Avec un budget de 315 millions de dirhams, les travaux de mise à niveau vont jusqu’à 2014.

-* La Médina de Tétouan est une valeur ajoutée au tourisme national et international.