Dans la nuit du vendredi à samedi, une nouvelle méthode de cambriolage a été expérimentée sur une téléboutique à quelques mètres de la brigade de gendarmerie. Le ou les cambrioleurs ont agi de manière, on ne peut plus audacieuse. Ainsi, ils ont percé un trou dans le rideau fermant la boutique à l’aide de scies, pense-t-on. L’ouverture permettait de faire passer une personne adulte de taille moyenne. Le cambrioleur qui avait, auparavant échoué dans ses tentatives de percer le mur voisin est parvenu à ses fins, à travers le portail qui se trouvait à proximité de la brigade de la gendarmerie, à côté d’un kiosque à journaux, dans un axe très éclairé du centre-ville.

Les voisins alertés par les tentatives du cambrioleur de pratiquer une ouverture dans le mur du logement voisin de la boutique cambriolée, avaient tenté de prévenir la brigade par téléphone, en vain. Ils se sont, alors résignés à appeler la propriétaire de la cabine, celle-ci ne répondait pas, non plus.

Le cambrioleur, ne craignant apparemment pas d’être dérangé, prit son temps et s’attaqua à la téléboutique, s’emparant d’un lot de cartes de recharges et d’un important montant, en espèce, selon la propriétaire qui serait originaire de Bejjaâd, le tout estimé à plusieurs milliers de dirhams.

Les habitants de Tarfaya écoeurés par ce cambriolage qui n’est pas le seul dans leur petite ville, jusque-là paisible, dénoncent l’insécurité et l’absence de mesures assurant la quiétude des populations. Ils demandent aux responsables sécuritaires de remédier à cette situation.