Une série de musées seront bientôt ouverts à Ouarzazate. Inscrits dans le cadre d'un plan de développement des potentialités touristiques de la ville, lesdits musées se focalisent sur la mise en avant des richesses de cette destination. L'un des projets dont les travaux ont été achevés est le musée de Dinosaure Tazouda CR Iminoulaouene. En plus de renforcer les équipements d'animation touristique et culturelle de la région, ce musée s'inscrit dans la protection et la valorisation scientifique du gisement et des fossiles. Notons que les fossiles découverts sur les lieux datent d'environ 180 millions d'années. Le coût global de ce projet a été de l'ordre de 65.000.000 de dirhams. Les travaux ont, par ailleurs, permis l'aménagement intérieur ainsi que l'installation des équipements de muséologie sur une superficie de 1.400 m² composée de plusieurs espaces d'exposition, une cafétéria, la fosse de dinosaure découverte sur place, l'aménagement d'un parking et une piste qui mène au musée. Ce nouveau musée permet la mise en place d'un circuit touristique qui met en avant la province d'Ouarzazate et le géoparc du M'goune. Pour rappel, la construction du bâtiment abritant le musée a été réalisée dans le cadre d'un partenariat entre la famille Deriquels, le conseil provincial, la région du SMD et la commune rurale de Iminoulaoune. Il est à noter que les travaux ont été achevés. Reste aujourd'hui la mise en place d'une scénographie. Le deuxième musée sur la liste de la destination est le projet de construction d'un musée des mines et roches dont les travaux n'ont pas encore commencé. Ce projet est encore dans la phase de réception des plans. Ce musée consiste en la construction et équipement d'un bâtiment sur une superficie de 1.850 m². Composé de plusieurs espaces d'exposition, une administration, un café-restaurant, une salle polyvalente et 6 magasins. Il sera également doté d'un parking et des aménagements extérieurs. Le budget alloué à ce musée est de l'ordre de 8.500.000 DH. Le troisième musée est pour sa part dédié à la promotion de la biodiversité de la région. Les travaux achevés, les responsables se penchent pour le moment sur la scénographie de cet espace. La promotion d'une quatrième composante artisanale est également au programme. Connue par sa tapisserie, la ville prévoit de mettre en exergue ses potentialités dans le domaine via la construction d'un musée des tapis. De ce côté aussi les travaux ont bien avancé. Les dernières retouches concernant les accessoires et organisation interne sont en marche. L'ouverture de ces différents musées ne peut qu'apporter un plus à la destination.