Les organisateurs notent un record d'audience pour cette 14e édition. Les projections se sont déroulées en guichets fermés.

Organisé par la Fondation Aïcha en partenariat avec l’Institut français du Maroc, le Festival International de Cinéma d’Animation de Meknès (FICAM), a clôturé sa 14e édition hier.

Ce premier festival du genre en Afrique et dans le monde arabe, a enregistré cette année un record d’audience, d’après ses organisateurs, à tel point que les salles de projections n’ont pas suffi au nombre de spectateurs.

«Pour répondre à la demande des familles et pallier à l’insuffisance des salles appropriées et dédiées à ce genre de manifestations cinématographiques au sein de la capitale Al Ismaïlia, il a été décidé à titre exceptionnel lors de cette édition de prolonger le FICAM», annoncent les organisateurs. Ainsi, les projections vont être prolongées jusqu’à la fin de la semaine en cours.

Les responsables affirment cependant, qu’ils «se pencheront rapidement sur les contraintes liées au manque de salles de projection pour répondre au nombre grandissant de spectateurs».

Cette édition 2015 du festival, qui s’est tenu du 20 au 25 mars dernier, a été marquée par la projection d’une grande variété de films (près de 50), et quelques 6000 spectateurs, composés de familles et jeunes étudiants.

Concernant le jeune public, auquel le festival accorde une attention particulière, ce sont plus de 7000 écoliers qui ont bénéficié du programme qui leur est dédié. Aussi, les responsables notent une implication effective de plus de 100 étudiants des écoles, d’instituts du cinéma et des beaux-arts nationaux aux travaux des ateliers de formation. «Certains de ces étudiants ont été sélectionnés pour participer à des projets de création artistique au côté d’étudiants étrangers représentant plus de 50 pays», soulignent les organisateurs.

Par ailleurs, hormis le manque de salles de projections, les responsables ont dû faire face à un autre souci d’affluence. «Nous n’avons pas pu répondre à la totalité des demandes des familles concernant le programme «Pique-nique famille» qui s’est produit également en guichet fermé», se désolent-t-ils.