Ainsi, après le départ inattendu de Abdelhak Benchikha au Raja Casablanca, les dirigeants jdidis ont rapidement jeté leur dévolu sur Hassan Shehata pour succéder à l'Algérien sur le banc du DHJ la saison prochaine. Lundi, une délégation composée de trois dirigeants (Saïd Kabil, Salaheddine El Mouktarid et Noureddine Kaysoub) s'est envolée à destination du Caire pour rencontrer le futur coach.

Les deux parties se sont réunies au Caire le matin du mardi et ont discuté de plusieurs points, dont le salaire (250.000 DH). Selon nos sources, Hassan Shehata a tout de suite donné son accord pour finaliser un contrat de deux ans renouvelable. Il sera assisté dans sa tâche par Ahmed Soulayman.Un Pharaon à El JadidaÀ la tête du Difaâ, Shehata aura la tâche de remettre la formation doukkalie sur le bon chemin.

En effet, après un premier titre acquis en Coupe du Trône face au Raja et un parcours honorable en Coupe de la CAF, les joueurs du DHJ ont perdu toute motivation, au lendemain de l'élimination cruelle face à l'Al Ahly.

Considéré comme l'un des coachs les plus titrés d'Afrique en sélections nationales. Shehata, connu pour être un grand motivateur, a remporté avec les Pharaons trois Coupes d'Afrique des nations consécutives (2006, 2008 et 2010), ainsi qu'une CAN junior (2003). L'ancien milieu du Zamalek est également renommé pour sa grande discipline. Tout le monde se rappelle, par exemple, l'altercation qu'il a eue avec Mido, en demi-finale de la CAN 2006, lorsque l'attaquant avait refusé de sortir pour le changement.