Dakhla, la «perle du sud» nichée au cœur du Sahara, a désormais gagné ses galons de haut-lieu du tourisme balnéaire et écologique au Maroc, un créneau très prometteur qui compte de plus en plus d'adeptes marocains et étrangers qui ont en commun la passion de la nature et le goût de l'aventure.

Jadis ville enclavée et tristounette, Dakhla a opéré une mue aussi fulgurante qu'impressionnante sur les deux dernières décennies, à la faveur de plusieurs projets de développement qui ont permis de changer la face de la ville et d'en faire le porte-drapeau du tourisme dans les régions du sud.

Dakhla est l'une des rares destinations touristiques marocaines à offrir un mélange unique et exquis de plage de sable doré et d'eau cristalline, de dunes blanches, de ciel bleu et d'ensoleillement d'excellente qualité la majeure partie de l'année. De quoi satisfaire les plus exigeants des touristes qui sont de plus en plus nombreux à tomber sous le charme de cette merveille de la nature.

Dotée d'un climat doux et de 667 km de littoral, la ville séduit aussi les professionnels et amateurs des sports de glisse des quatre coins du monde, notamment la planche à voile, le windsurf et le kitesurf, dont la ville accueille chaque année au mois de mars la première étape du championnat du monde, la «Dakhla Kitesurf World Cup».

Une autre fierté de la ville: le Festival mer et désert de Dakhla qui attire depuis 2007 des milliers de touristes nationaux et internationaux venant apprécier cette communion rare entre mer, désert et nature qui fait désormais l'image de marque de la perle du sud.

Sur une plage paradisiaque, au clair de la lune, un programme riche, diversifié et hautement divertissant est proposé aux festivaliers, combinant musique locale, orientale et occidentale, compétitions et ateliers de windsurf et de kitesurf. Une expérience magique et enivrante qu'ils ne peuvent avoir nulle part ailleurs.

Dans le cadre de son plan de développement du secteur touristique dans la ville, le ministère du Tourisme cherche à capitaliser sur les potentialités de Dakhla en se focalisant sur deux créneaux d'avenir: les sports nautiques et l'éco-tourisme.

A côté du championnat du monde de Kitsurf et du Festival de Dakhla, deux événements qui ne cessent de gagner en notoriété, le premier créneau a été conforté par la mise en place, dernièrement, de la station «Dakhla attitude» (à environ 35 km de la ville de Dakhla), «une destination sport et nature à laquelle le ministère du Tourisme accordera une attention particulière», selon les dires du ministre du Tourisme, Lahcen Haddad.

Située entre le désert et l'océan, Dakhla Attitude se veut le paradis des fans des activités nautiques, de la dégustation des fruits de mer et des randonnées en plein désert.

«Aujourd'hui, nous voulons vraiment faire de Dakhla une destination exclusive de portée internationale, tournée vers le sport et la nature», a souligné le ministre qui a donné le coup d'envoi de la 1ère édition de La Saharienne, un raid sportif féminin et solidaire organisé à Dakhla du 17 au 24 février.

L'éco-tourisme, lui, devra connaître un essor remarquable après la mise en place, prochainement, d'un Eco Resort, un mégaprojet doté d'un milliard de dirhams, qui a fait l'objet d'un mémorandum d'entente signé en mai 2013 entre le ministère du Tourisme et la Société marocaine d'ingénierie touristique (SMIT).

Cette infrastructure offrira aux visiteurs un cadre luxueux et respectueux de l'environnement, avec des lieux d'hébergement, de restauration et d'animation axés sur le thème du désert. Grâce à ce projet, la capacité d'hébergement à Dakhla devra passer de 800 lits actuels à près de 4.000 lits, ce qui permettra d'accompagner la hausse des arrivées touristiques (de 11.185 en 2011 à 13.120 en 2012).

Avec ses paysages naturels exotiques et variés, sa population hospitalière et des infrastructures qui ne cessent de se développer pour offrir un cadre accueillant et confortable aux touristes, Dakhla ne laisse pas indifférents les professionnels internationaux du tourisme.

C'est ainsi que la ville a accueilli, du mercredi au vendredi derniers, une délégation d'opérateurs touristiques européens venus prospecter les potentialités de la perle du Sahara marocain, via un vol spécial Paris-Dakhla affrété par l'Office national marocain du tourisme (ONMT).

Plus de 160 personnes provenant de France, Scandinavie, Italie et Royaume-Uni, dont des représentants de tour-opérateurs et des journalistes, ont pris part à ce voyage de promotion de la destination Dakhla et visité notamment les plages de la ville, le centre d'artisanat, le petit musée du Maroc Saharien, le centre des conférences, les établissements touristiques et les souks.