Dans le cadre d'une série de réunions destinées à élaborer un rapport sur le développement de la province, les intervenants dans le secteur touristique ont passé en revue les points forts, les potentialités, les contraintes et les défis du secteur dans la ville d'Essaouira.

Des membres du Conseil provincial du tourisme à Essaouira (CPTE), des élus locaux et régionaux et des acteurs associatifs se sont réunis, mercredi dernier, à la Chambre de commerce, d'industrie et des services d'Essaouira, pour débattre des moyens à même de promouvoir le secteur touristique dans la cité de Mogador. Réunis lors d'une table ronde dans le cadre d'une série de rencontres similaires, destinées à élaborer un rapport sur le développement de la province devant être présenté au Conseil de la région de Marrakech-Safi et à la Confédération générale des entreprises du Maroc, les participants ont passé en revue les points forts, les potentialités, les contraintes et défis du secteur du tourisme dans la ville d’Essaouira.

Hicham Jebbari, président du Conseil municipal d'Essaouira, a indiqué à ce propos que le tourisme constituait la locomotive du développement dans la province, relevant le choix stratégique de promouvoir ce secteur aux côtés d'autres tels que la pêche maritime et l'artisanat. «Le Conseil municipal a alloué, en 2016, environ 1 million de DH pour développer le secteur du tourisme dans la province», a-t-il fait savoir, soulignant que les projets de mise à niveau de la ville et de la médina auront certainement un impact positif sur la promotion du tourisme. Dans ce contexte, il a appelé à valoriser le patrimoine historique de la ville et à exploiter les énormes potentialités touristiques d’Essaouira.

De son côté, le délégué provincial du tourisme à Essaouira, Mouhssine Chafaï Alaoui, a noté que le tourisme a connu un foisonnement durant ces 5 dernières années traduit par plusieurs indicateurs. Ainsi, la capacité d'accueil dans les établissements hôteliers classés est passée de 500 à 6.000 lits actuellement, alors que les unités hôtelières sont passées de 50 unités à 140 aujourd’hui. De même, la province d'Essaouira occupe actuellement la septième place en termes de nuitées touristiques au Maroc.

Le délégué provincial a, par ailleurs, passé en revue les différentes actions à entreprendre pour promouvoir le tourisme dans la province, notamment le soutien du CPTE, la promotion du volet de l'aérien à travers l'ouverture de lignes en partance de l'Allemagne (2 lignes) et l'Espagne (Essaouira-Barcelone), ainsi que l'amélioration de l'environnement touristique.

Les autres intervenants ont appelé à développer l'animation touristique tout au long de l'année et à exploiter la création artistique dans la ville et la mettre au service du rayonnement international d'Essaouira. Ils ont aussi appelé à s'attaquer aux problèmes de l'informel et à promouvoir Essaouira dans les grands salons internationaux de tourisme, à travers des pavillons qui soient à la hauteur des potentialités touristiques de la province.