La manifestation vise à promouvoir l'art ancestral marocain et en perpétuer la diffusion auprès des jeunes, ainsi qu'à préserver et valoriser cet héritage culturel.

Les travaux de la 6e rencontre des amateurs de musique andalouse se sont ouverts, jeudi soir à Tanger sous le thème de «la jeunesse».

Intervenant à l'ouverture de cette rencontre placée sous le Haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI, le président de l'Association Nassaim Al Andalous des amateurs de la musique andalouse, initiatrice de cet évènement, Ahmed Guennoun, a assuré que cette manifestation vise à promouvoir l'art ancestral marocain et en perpétuer la diffusion auprès des jeunes, ainsi qu'à préserver et valoriser cet héritage culturel.

Cette édition ambitionne d'offrir aux mélomanes de la musique andalouse authentique des concerts qui seront donnés aussi bien par des jeunes amateurs que par de grands artistes de la musique andalouse venus de Tanger, Tétouan, Fès et de Casablanca, afin d'assurer la pérennité de ce patrimoine culturel, de renforcer la culture de reconnaissance aux grands maîtres de cet art et de répondre aux attentes du public tangérois féru de cette musique, a-t-il précisé.

Dans ce sens, Ahmed Guennoun a indiqué que l'organisation de cette manifestation est dictée par la nécessité de renforcer le développement culturel et artistique de la ville du Détroit et de répondre aux attentes de sa population dans ce domaine, et ce afin d'accompagner les projets structurants de développement visant à hisser la ville de Tanger au rang des grandes métropoles internationales et à renforcer le rayonnement culturel de la ville du Détroit.

La cérémonie d'ouverture de cette édition a été marquée par l'organisation d'une conférence sur la musique andalouse, animée par Ben Abdejalil Abdelaziz, Mohamed Merouch et Mokhtar El Alami, qui a été réservée à la commémoration du 50ème anniversaire de la disparition de feu Larbi Sayar.

Cette rencontre a été une occasion pour mettre en exergue les créations de feu Larbi Sayar, natif de Tanger en 1882, qui était une grande référence et l'un des pionniers de la musique andalouse et de l'art du madih et Samaâ au Maroc, et reconnaitre sa contribution à l'enrichissement de la scène artistique marocaine avec ses écritures et compositions.

Cette manifestation a été également marquée par l'exposition des photos de l'école Larbi Sayar et de ses instruments.

Le public tangérois a été gratifié lors de cette première soirée par un concert de musique andalouse donné par le grand Orchestre du Cheikh Zaytouni, qui a interprété des œuvres de feu Larbi Sayar, dont les «Mizane Dorj l'Auchak», «Mizane Kaim Wanisf Al Hijaz Al Machriki» et «Mizane Kaim Wanisf Rasd», tout en étant transporté par la poésie et les fameux refrains de cette musique, chantés en chœur par l'assistance.

Cette édition sera ponctuée également par l'organisation de concerts qui seront donnés par les orchestres «Rawafid» de Tanger, «Chababe» et «Labrihi» de Fès, ainsi que de la Chorale «Dar Alia» de Casablanca, outre la tenue de la tradition «Nezaha» avec la participation de tous les orchestres.

La 6e rencontre des amateurs de musique andalouse ambitionne de renforcer le dialogue musical, dans le cadre d'une interaction artistique entre les deux rives du Détroit, en s'ouvrant davantage sur plusieurs pays du pourtour méditerranéen, avec l'ambition de promouvoir le rapprochement culturel Nord-Sud et Maghreb-Europe.

L'Association Nassaim Al Andalous des amateurs de la musique andalouse, créée en 2009, vise à enrichir le mouvement musical aux niveaux régional et national, revivre le patrimoine marocain, contribuer au rayonnement de l'éducation musicale au sein de la ville du Détroit et à sensibiliser les générations montantes à cette tradition de musique andalouse.