Le ministère délégué chargé de l’Environnement organise, le 24 janvier, en partenariat avec le ministère de l’Intérieur, un séminaire autour du rôle des institutions de recherches dans la planification stratégique. L’objectif de ce séminaire est de lancer le débat autour du rôle des institutions de recherches dans le processus de planification stratégique intégrant les enjeux environnementaux, locaux et globaux, au niveau de la région de Tanger-Tétouan.

À ce propos, les deux départements avaient mené ensemble une étude de diagnostic pour dresser l’état des lieux en matière d’intégration de l’environnement dans la planification stratégique locale. Ladite étude a révélé certaines lacunes, notamment un manque de compétence dans l’intégration de l’environnement dans la planification stratégique au niveau des collectivités territoriales, d’où la nécessité de mener des actions prioritaires visant à surmonter les lacunes identifiées.

Parmi les actions proposées, il y a lieu de citer la nécessité de renforcer les programmes de formation des cadres et techniciens des collectivités territoriales, en encourageant les formations visant l’intégration des préoccupations environnementales dans la planification locale. La deuxième action consiste à développer des pools d’experts à même d’apporter l’appui et l’assistance technique nécessaires aux acteurs territoriaux, en particulier les collectivités territoriales, pour s’acquitter au mieux de leur mission de moteur de développement territorial durable.

«Dans ce contexte, et dans le cadre de l’appui de “Gouvernance environnementale locale par le programme de gestion et protection de l’environnement” (un programme du ministère délégué de l’Environnement avec l’appui de l’Agence allemande de coopération internationale - GIZ), l’on est souvent interpelé par la faiblesse de l’intégration de l’université et de la recherche dans la gestion locale», indiquent les organisateurs.