Le film "La poule" de la réalisatrice croate, Una Gunjak, a remporté le Grand Prix de la 12ème édition du Festival du court-métrage méditerranéen de Tanger (FCMMT), décerné samedi soir lors de la cérémonie de clôture de cet évènement organisé sous le Haut patronage de SM le  Roi Mohammed VI.

Le film raconte dans 15 minutes l'histoire de Salma qui reçoit un poulet vivant comme cadeau pour son 6ème anniversaire. Quand elle se rend compte que l'animal va être tué pour nourrir la famille, elle décide de le remettre en liberté, sans se soucier de la gravité d'une telle décision. Le film espagnol "La Gallina" de Manuel Raga a, pour sa part, reçu le Prix du jury, alors que le Prix de la réalisation est revenu au film serbe "Chemin dans un champ de seigle" de Goran Stankovic. Le prix du meilleur scénario a récompensé le film turc "Huit mois" du réalisateur Huseyin Aydin Gursoy, alors que l'acteur marocain Younes Tazairt a remporté le prix de la meilleure interprétation masculine pour sa performance dans le film "Qanis". Le prix de la meilleure interprétation féminine est revenu, lui, à l'actrice grecque Myrto Papoulia pour son rôle dans le film "Sur le seuil". Le "Prix de la jeunesse", hors compétition officielle, décerné aux jeunes étudiants des écoles de cinéma, a été attribué au film "Eau trouble" du réalisateur libanais Toufic Khreich.

La mention spéciale du jury de cette édition est revenue au film marocain "Et moi" du réalisateur El Houssain Chani.  

Le jury de cette 12ème édition, présidé par le réalisateur marocain Mohamed Mouftakir, comprenait les cinéastes, Darina Al Joundi (Liban) et Hamid Farjad (Iran), le réalisateur marocain Jillali Ferhati, ainsi que le directeur de photographie, Luca Coassin (Italie), et le chef monteur, Julien Fouré (France), en plus de la productrice marocaine, Lamia Chraibi. Les participants au 12ème Festival du court-métrage méditerranéen de Tanger ont bénéficié, dans le cadre des activités parallèles du festival, d'une leçon de cinéma "Master Class", sous le thème "L'expérience du court-métrage". Animée par le président du jury, Mohamed Mouftakir, cette rencontre a été l'occasion pour le cinéaste marocain d’évoquer son expérience cinématographique notamment dans le court métrage. Le festival a aussi consacré une séance dédiée aux films des écoles avec la participation de jeunes talents représentant cinq écoles de cinéma, à savoir  IHB Art et Media de Casablanca, l'Ecole supérieure des arts visuels de  Marrakech (ESAVM).