Les apprentis seront formés à Mohammedia, Bouskoura et Settat. 3000 jeunes bénéficieront de cette formation d’ici 2016.

Le ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle a signé récemment une convention-cadre avec Koutoubia Holding portant sur la formation des jeunes aux métiers de l’industrie de transformation de la viande et l’accord de mise en œuvre des opérations de validation des acquis de l’expérience professionnelle (VAEP) des salariés de l’entreprise. La convention porte sur la mise en place d’un programme conjoint visant à former 3000 jeunes d’ici 2016.

La première phase consistera à s’appuyer sur le Centre de formation par apprentissage (CFA) de la société privée installé à Mohammedia. Cet espace peut accueillir aujourd’hui jusqu’à 1200 étudiants. La seconde phase du programme est axée sur la mise en place de deux autres nouveaux centres de formation prévus à Bouskoura et à Settat d’ici 2016.



Le troisième point de la convention porte sur les programmes de formation proposés et qui sont au nombre de quatre. Le dernier point de la convention s’articule autour de la validation des acquis de l’expérience professionnelle (VAEP) des employés de ladite entreprise. Ainsi, les salariés formés dans le tas et expérimentés peuvent avoir un diplôme ou une attestation en dehors du système de la formation initiale.

A travers ce projet qui nécessite une enveloppe budgétaire de

10 millions de dirhams, le groupe spécialisé de la transformation des viandes halal s’engage aux côtés des jeunes victimes de l’abandon scolaire et sans qualification dans le but de leur garantir des possibilités d’insertion professionnelle. Autre objectif de cette convention est de pallier à la pénurie en main-d’œuvre qualifiée dans le secteur de l’industrie de transformation de la viande.

École pilote



Pour l’instant, le CFA-Koutoubia servira d’école pilote au programme et accueillera les premiers étudiants. Créé en 2004 pour la « formation intra » des nouvelles recrues et le recyclage du personnel du groupe, le CFA sera désormais ouvert au public externe, aux étudiants désireux de renforcer leurs connaissances ou de valider leur acquis professionnel dans les métiers de l’industrie et de la transformation de la viande.

Le centre accorde une bonne place aux travaux pratiques (80%) contre (20%) de cours théoriques. Les formations sont assurées par un corps professoral mixte. Il s’agit des cadres de très haut niveau opérant chez le groupe en question, des experts marocains reconnus de la place et des professeurs venus d’Europe.

{-

}

Le CFA en bref



D’une superficie globale de 8 00m², le CFA s’étend sur 4 niveaux. Il est érigé en mini-usine et dispose en miniature des appareils et machines modernes et essentiels dans l’exercice des métiers de l’industrie de la transformation de la viande.

Le CFA dispose de deux salles de cours théoriques, d’un atelier pilote de boucherie et d’un atelier pilote de charcuterie, de chambres froides, de vestiaires, de cuisine hautement équipée, d’un laboratoire permettant aux étudiants de se familiariser avec les process du management de la qualité et de pouvoir procéder aux analyses (bactériologique, physico-

chimique ou environnementale).Tous les ateliers pilotes sont climatisées à 12°C dans le but de veiller à la qualité des produits et permettre aux étudiants de s’habituer aux conditions d’hygiène.



Repères



Aide-aviculteur

Aide-boucher

Aide-charcutier

Aide-vendeur en boucherie et charcuterie.