Les membres de l'Assemblée générale de l'Union internationale des chemins de fer (UIC) Monde ont choisi à l'unanimité la ville de Marrakech pour abriter la conférence internationale "Next station" en octobre 2015, indique un communiqué de l'Office national des chemins de fer (ONCF).

Cette décision prise lors de la tenue, mercredi, de la réunion statutaire des membres de l'UIC, intervient suite aux efforts réalisés durant les dernières années à travers un programme plaçant les gares au Maroc au centre de vie et multiservices comme en témoignent les réalisations en la matière dans les grandes agglomérations du Royaume, précise le communiqué.

Cette rencontre, qui portera sur les intermodalités en gares, verra la participation de tous les acteurs concernés, à savoir les décideurs, les autorités des villes, les universitaires, les architectes et les gestionnaires des gares pour débattre de toutes les thématiques liées à la conception, le financement, l'exploitation et les pôles d'échanges, ajoute le communiqué.

Lors de la tenue, lundi dernier à Paris, de la 11ème Assemblée régionale de l'UIC-région Afrique, le directeur général de l'ONCF, Mohamed Rabie Khlie, a mis en exergue les activités menées durant l'année 2014, à savoir l'organisation en mars à Marrakech d'un séminaire sous le thème: "Les chemins de fer entre passé, présent et avenir" et la validation lors de la troisième session de la Conférence des ministres africains chargés des Transports, organisée en avril à Malabo en Guinée Equatoriale, de l'étude "Revitalisation du rail en Afrique: Destination 2040" qui constitue désormais la feuille de route de développement de ce système de transport au sein du continent africain, ainsi que l'organisation de deux formations, en mai et octobre au Centre de formation ferroviaire des chemins de fer du Maroc, au profit des collaborateurs de plus d'une vingtaine de réseaux africains ayant porté successivement sur la sécurité ferroviaire et la maintenance de la voie, souligne la même source.

Concernant l'année 2015, relève le communiqué, les participants, dont des hauts responsables d'une dizaine de réseaux ferrés africains, le directeur général de l'UIC et le coordinateur de la région Afrique au sein de cet organisme, ont arrêté un plan d'action ambitieux et diversifié qui sera déployé à raison d'une action en moyenne par mois, faisant savoir que ces actions couvrent les centres d'intérêt exprimés par les réseaux ferrés africains, allant du déploiement au niveau des communautés économiques régionales de l'Afrique de la vision 2040, de l'organisation de séminaires et conférences, en passant par le renforcement de la coopération bilatérale inter-réseaux jusqu'à la réalisation de sessions de formation au Maroc au même titre que les éditions précédentes.

Les participants ont également salué des activités menées et incité le président de la région et le Comité exécutif à persévérer sur la même voie et ce, dans le souci de renforcer et de donner une nouvelle impulsion à la coopération Sud-Sud, et de développer le mode ferroviaire afin de lui permettre de jouer pleinement le rôle qui lui revient dans la croissance inclusive du continent africain.