La quatrième édition du Festival international digital de Marrakech a eu lieu, du 28 au 30 novembre, sous le signe «Le Re-mapping des événements d’art, des médias et des pratiques de la création digitale dans le monde arabe». Initié par le projet «Arab Media Art», ce festival d’art numérique a offert l’opportunité à une belle brochette d’artistes tant nationaux qu’étrangers d’exposer leurs dernières pratiques, recherches et technologies, et de partager leurs importants exploits en matière de développement des pratiques dans les domaines des arts et médias.

Selon les organisateurs, plus de 100 travaux ont été au centre de cette édition, dont des films expérimentaux, films d’auteur, documentaires de création, art vidéo, art numérique, cinéma digital et des installations vidéo. Cette manifestation se donne pour objectif notamment de présenter les différentes tendances et pratiques autour du digital cinéma et vidéos numériques, des performances multimédias, des installations vidéo, des projections mapping et d’autres composantes interdisciplinaires.

«Digital Marrakech» se veut également une plateforme pour les artistes locaux de présenter leurs travaux à un large public et de bénéficier de la sorte d’une revue critique, ajoutent les initiateurs, soulignant que le festival joue un rôle important dans l’élargissement des opportunités pour les talents marocains, en offrant aux meilleurs d’entre eux la possibilité de réaliser leurs travaux à travers des cours de maîtrise, de deux à quatre semaines, sous la supervision de professionnels. «Notre ambition consiste à faire émerger des artistes partageant l’enthousiasme et des idées communes dans la perspective de les “introduire” de manière professionnelle dans les tendances les plus récentes en matière de pratiques des arts et médias», indiquent les organisateurs. Ces derniers formulent le vœu de faire de ce festival un événement culturel d’envergure sur la scène marocaine et arabe et d’unifier les diverses composantes sociales comme la culture, l’art et l’éducation. Cette édition a été marquée par des hommages à Terence Malick, Wes Anderson, Tarantino, Bressons et Ghassan Salhab.