Le conseil communal de la ville de Fès a tenu sa session ordinaire au titre du mois de février 2016 durant laquelle l'ensemble des points à l'ordre du jour a été approuvé.

Parmi les 24 points inscrits à l’ordre du jour de la session ordinaire de février du conseil communal de Fès figuraient, entre autres, la réglementation des kiosques, l’aménagement des voies urbaines, l’organisation des marchés de gros et de la halle aux poissons et le transfert de crédits pour la restauration du complexe culturel municipal Al Hourria. Avec une écrasante majorité des conseillers appartenant au Parti de la justice et du développement (PJD), le président du conseil, Idriss Azami, n’a trouvé aucune difficulté à faire approuver les points soumis à examen et visant l’amélioration du paysage urbain et des services offerts aux habitants de la capitale spirituelle.

Le conseil a ainsi approuvé le transfert de crédits d’un montant de plus de 3,3 millions de DH pour s’acquitter de sa contribution au projet d’aménagement de la zone industrielle de Bensouda (1 million de DH), au parachèvement des travaux de restauration du complexe municipal culturel et de la médiathèque Al Hourria (1,23 million de DH), à l’acquisition de balances électroniques pour les marchés de gros, ainsi qu’à la location des véhicules et engins nécessaires au fonctionnement de certains services municipaux.

Le conseil a aussi débattu du projet de lancement de concours pour la désignation d’agents mandataires aux marchés de gros de fruits et légumes et à la halle aux poissons, en raison de l’importance économique, sociale et hygiénique de ces criées et de leur apport aux recettes fiscales de la mairie. Selon une note, plus d’une dizaine d’agents mandataires aux marchés de gros désignés depuis 1999 sont décédés ou ont atteint la limite d’âge de travail et leur remplacement s’avère indispensable pour la bonne marche de ces criées.

Le conseil a de même approuvé l’expropriation de l’assiette foncière dénommée «propriété Tazi» pour la création d’une zone de verdure et d’autres terrains pour l’extension des voies urbaines, notamment la voie Al Kawtar. Les élus ont également adopté l’arrêté municipal relatif à l’occupation réglementaire du domaine public par les kiosques sous condition d’octroi d’autorisations spécifiques à ce genre de commerces, de respect du cachet architectural et esthétique urbain, le tout dans le but de lutter contre l’anarchie et l’occupation illicite de biens communaux.

Parallèlement, dans un souci d’améliorer les ressources financières du conseil, ce dernier a adopté l’arrêté fiscal additif relatif à l’exploitation des salles couvertes implantées dans le périmètre de la commune, telles les salles Benzakour, Bensouda, Al Massira, Aouïnat Al Houjjaj, Derb El Ameur et d’autres salles planifiées, et ce malgré l’opposition de certains conseillers d’autres partis tel l’Istiqlal. Le conseil s’est aussi prononcé sur les arrêtés relatifs à la liquidation de dossiers d’urbanisation, à la réglementation des panneaux publicitaires et à l’installation de caméras de surveillance dans les nouveaux lotissements et nouvelles constructions.

Sur un autre plan, et sur proposition de l’autorité, le conseil s’est penché sur la problématique de la réservation de terrains communaux pour la résolution un tant soit peu du phénomène rampant des «ferracha» qui causent des désagréments aussi bien aux habitants, aux commerces, à la circulation, à la propreté, à l’hygiène et à l’esthétique du paysage urbain.

Le conseil a, par ailleurs, approuvé plusieurs conventions de coopération et de partenariat avec d’autres institutions pour la gestion du secteur de la dinanderie à Aïn Nokbi, l’amélioration des capacités municipales pour le recouvrement des impôts, le renforcement des systèmes de sécurité routière au niveau local et la maintenance de l’éclairage public et des feux de signalisation.

Durant cette session ordinaire, une convention avec l’organisation internationale «Counterpart International» relative au programme de soutien de la société civile financé par l’Agence américaine pour le développement international (Usaid) a été adoptée. Une autre convention de partenariat a aussi été conclue avec la station régionale de la chaîne «Radio Plus» d’un montant de 800.000 DH pour la communication et la vulgarisation des projets et actions de la mairie. Par ailleurs, à l’ouverture de la session, le conseil a suivi un exposé sur le service de collecte des ordures ménagères qui s’est nettement amélioré depuis l’avènement de la nouvelle équipe dirigeante municipale. Des problèmes demeurent cependant au niveau de la qualité du service de la société délégataire du transport urbain.