Les programmes de restauration et de réhabilitation des monuments historiques et d'intervention dans le bâti menaçant ruine dans la médina de Fès avancent à un rythme soutenu, a indiqué le directeur de l'Agence pour le développement et la réhabilitation de la ville de Fès (ADER-Fès), Fouad Serghini. Lors d'une visite de terrain initiée récemment par l'ADER au profit de divers organes de la presse nationale dans le cadre de l'exécution de ces deux ambitieux programmes, il a souligné que les travaux de restauration lancés dans les différents projets sont sur la bonne voie à la faveur de la collaboration de tous les intervenants particulièrement les autorités locales, les élus, la société civile et les bénéficiaires.

L'état d'avancement des travaux du programme de restauration des monuments historiques, qui portent sur un total de 27 édifices, enregistre une progression de 34%, a-t-il ajouté, précisant que les travaux ont été lancés dans 26 monuments de la ville. Il a également mis en valeur l'intérêt de ce programme à laquelle une enveloppe budgétaire de 285,5 MDH a été affectée, notant que ce projet vise la mise à niveau des monuments historiques et leur intégration dans la vie socio-économique de la ville. Les projets lancés dans le cadre de ce programme ont permis la création de 1.200 emplois fixes et 220.000 journées de travail, dont 78% à l'intérieur de l'ancienne médina. S'agissant du programme d'intervention dans le bâti menaçant ruine dans la médina, le DG de l'ADER a souligné que le nombre des opérations réalisées depuis le lancement ce programme, doté d'une enveloppe budgétaire de 330 MDH, s'élèvait à 787 opérations. Les opérations d'interventions dans le bâti menaçant ruine porte sur l'octroi des aides, la réhabilitation de 582 habitations, les interventions d'urgence au niveau de 156 unités et la démolition de 49 autres habitations.